Accueil Paul Koelsch Terre vue de l’espace : La Basse Californie (vidéo)

Terre vue de l’espace : La Basse Californie (vidéo)

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Terre vue de l’espace : La Basse Californie (vidéo)

 

Cette image de Copernicus Sentinel-1 nous emmène juste au sud de la frontière américaine, dans la région de Basse Californie au nord-ouest du Mexique. Sa capitale, Mexicali, est visible en haut à gauche de l’image.

Cette image en fausses couleurs contient trois images séparées superposées. Capturées les 30 avril, 12 mai et 17 juin, les différentes couleurs représentent des changements survenus sur le terrain.

La rivière Colorado, qui forme la frontière entre la Basse-Californie et le Sonora, coupe le riche et coloré motif de terres agricoles situé en haut à droite de l’image, avant de se disperser et de se diviser en plusieurs flux. S’écoulant sur plus de 2300 km, le fleuve Colorado prend sa source dans les montagnes Rocheuses centrales du Colorado, traverse le Grand Canyon avant de traverser la frontière mexicaine et de se jeter dans le golfe de Californie, également connu sous le nom de mer de Cortez.

Le delta du Colorado a déjà recouvert de vastes étendues de terres et, grâce à ses éléments nutritifs transportés en aval, abritait une importante population de plantes et d’oiseaux. Cependant, aujourd’hui, l’eau qui coule est emprisonnée par des barrages et est utilisée à des fins résidentielles, pour la production d’électricité ainsi que pour l’irrigation des cultures dans la vallée impériale et la vallée de Mexicali, situées à proximité. La réduction du débit des barrages et des dérivations piège la majorité des sédiments du fleuve avant qu’ils n’atteignent le golfe de Californie, ce qui a une incidence sur la qualité de l’eau.

Copernicus Sentinel-1 est une mission à deux satellites, chacune portant un instrument radar pouvant voir à travers les nuages et la pluie. Constellation de deux satellites en orbite à 180 °, la mission peut répéter les observations tous les six jours, ce qui est également utile pour suivre l’évolution de la situation.

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message