Accueil Paul Koelsch D’Arashiyama à Kyoto, ma dernière journée au Japon

D’Arashiyama à Kyoto, ma dernière journée au Japon

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :


D’Arashiyama à Kyoto, ma dernière journée au Japon

Aujourd’hui je termine avec vous mon séjour au Japon par ce dernier article entre Arashiyama, d’ou je suis arrivée avec le Train Romantique, et Kyoto.

Cette fin de journée était magique, elle m’a laissé une envie d’encore, de revenir au Japon ! Tout était réuni pour me laisser de merveilleux souvenir de ce pays que j’ai adoré, voici toutes les petites choses que j’ai adoré.

Arashiyama Bamboo Grove

A L’Ouest de Kyoto se trouve une forêt de Bambou qui est connue au delà du Japon. Les Touristes prennent le train depuis Kyoto pour la découvrir tellement elle est emblématique et unique. Le site est accessible en moins de 30 minutes en train depuis Kyoto, il faut s’arrêter à la gare d’Arashiyama.

On retrouve cette forêt sous plusieurs noms, que ce soit La bambouseraie d’Arashiyama, la forêt de bambous géants de Sagano ou même de Kyoto, mais on parle toujours de celle qui se situe à Arashiyama.

Elle n’est pas la seule dans la région de Kyoto, mais celle ci est la plus grande et la plus impressionnante. Un chemin de 500 mètres traverse les bambous et on se sent totalement imprégnés de ce qu’elle dégage, entre le bruissement des bambous qui bougent avec le vent, la lumière qui joue entre les bambous et notre sentiment d’être tout petit dans cet environnement.

Forcément, ce lieux est prisé des Japonais et des touristes, et nous sommes loin, très loin des photos de l’allée bordée de bambous sans le moindre visiteur, pour le côté paysage zen sans touristes on repassera … mais j’y ai quand même trouvé un avantage !

En effet, les Japonais aiment venir se promener dans cette forêt, en ayant revêtu leur tenue traditionnelle, et c’est un festival coloré de Yukata et de Kimonos. J’ai adoré les regarder et profiter du spectacle coloré sous mes yeux, tous ont accepté sans aucun soucis mes photos !

Sanctuaire Nonomiya-jinha

Juste à côté de la forêt de Bambou d’Arashiyama se trouvent plusieurs temples et sanctuaires. J’ai pu visiter celui de Nonomiya-jinha, vraiment superbe en pleine nature. Il parait que son tori, le portail en bois à l’entrée du sanctuaire est le plus ancien du Japon.

Le site se visite gratuitement, il est situé à une dizaine de minutes de marche de la gare d’Arashiyama et il est ouvert tous les jours jusqu’à 17 heures.

Le Pont d’Arashiyama

Arashiyama est un quartier situé à l’Ouest de Kyoto situé en pleine nature. Son nom signifie « montagne des tempêtes » et il est réputé pour son pont Togetsukyo qui traverse la rivière et qui signifie « pont sous la Lune ».

Chaque saison il offre un paysage saisissant et unique, c’est un lieux de promenade très apprécié depuis l’époque des Empereurs au Japon.

On vient y contempler la nature, que ce soit à chaque saison les fleurs de cerisiers, d’abricotiers ou l’embrasement des érables à l’automne.

Je me suis ensuite promenée le long de la rue principale, qui est très commerçante. Il y a ici de nombreux magasins, que ce soit d’artisanat, de vêtements, des pâtisseries ou autre.

J’en ai profiter pour déguster une savoureuse glace avant de prendre le train pour Kyoto ! Pour changer des parfums typiquement japonais, au matcha par exemple, j’ai changé pour un duo plus classique, vanille chocolat, mais dans un savoureux cornet en pâte à langue de chat. C’était trop bon !

Kimono Forest, Arashiyama

En repartant pour Kyoto depuis la hare d’Arashiyama, il faut prendre quelques minutes pour découvrir le long d’un parcours qui borde les voies avec 600 poteaux, hauts de deux mètres et larges de vingt centimètres, équipés de diodes interne qui sont tous colorés et différents,  avec des bandes de tissus de kimono déroulés sur leurs parois translucides.

En fin de journée, les lumières s’allument créant une forêt de kimono. Cette oeuvre a été réalisée par le designer japonais Yasumichi Morita et c’est  la maison Kamedatomi Corp Kyoto, spécialisée dans la teinture des tissus de soie destinés aux kimonos qui a réalisé les tissus qui ornent les poteaux.

Bento  & Co

Il y a quelques années, passionnée du Japon et de sa culture food, j’avais ouvert un blog de Bento, Mes P’tits Bentos. Il est toujours en ligne, n’a plus un seul article depuis que mon p’tit bonhomme est né mais je m’y suis bien amusée pendant quelques années à partager le contenu de mes gamelles pour ma pause déjeuner.

Et il y a un site que j’adorais pour acheter mes bentos et ustensiles en direct du Japon, Bento & Co. Après des mois de galère à acheter sur Ebay, voir mes colis bloqués en douane et mettre un mois à arriver, c’était magique pour mes p’tits achats !

Thomas, un Français expatrié au Japon, a monté ce site il y a bien longtemps quand la mode des bentos est arrivée en France et depuis à même ouvert une boutique à Kyoto. De passage sur place, j’avais prévu une p’tite virée à la boutique pour y découvrir tout ce qu’il propose.

J’ai pu trouver des bentos aussi bien pour les petits que les grands, aux motifs Kawaï mais également d’autres beaucoup plus sobres, avec plein d’accessoires en tout genre. Forcément je me suis ramené quelques boîtes dans ma valise pour égayer nos pauses déjeuners !

Mitsui Garden Hotel

Pour ma dernière nuit au Japon, j’ai passé la nuit au Mitsui Garden Hotel, très bien situé sur Kyoto. La Chambre était sympa, il y avait des bains au rdc de l’établissement qui étaient moins typiques que dans d’autres Ryokan dans lesquels j’ai pu séjourner.

Je me suis régalée par contre au restaurant de l’hôtel, et j’ai pu déguster une délicieuse liqueur de prune, Umeshu servie sur des glaçons. Le repas était composé de pleins de petits choses à déguster, comme des tempuras de légumes et de crevettes, des sashimis de thon rouge et de noix de St Jacques.

Il y avait également un délicieux tofu de sésame, le gomadofu, servi dans un bouillon froid légèrement sucré salé avec des zeste d’agrumes. J’ai adoré cette spécialité qui est souvent servir en été au Japon.

Les sashimis étaient également exceptionnels, tout comme les nouilles soba au thé matcha, servies froides. Elles sont accompagnées d’un grand ramequin de sauce Tsuyu (sur la gauche sur la photo de tous les plats) dans lequel on trempe les nouilles avant de les déguster.

C’est délicieux frais et surprenant, un plat que je me suis promis de refaire à la maison !

Kyoto by night

Je ne pouvais pas quitter Kyoto à l’aube sans faire un petit tour rapide dans la ville ! Alors après le dîner, avec Jen nous avons pris un taxi pour avoir un léger aperçu de la ville, qu’il me tarde de découvrir lors d’un autre séjour.

On a pu se promener autour de plusieurs temples, qui restent ouverts la nuit, puis du quartier historique de Gion, connu pour être le quartier des des Geisha et Maiko.

Malheureusement, nous en avons pas vu ! Mais je suis certaine que je reviendrais un jour à Kyoto pour découvrir cette ville et ses merveilles.

Je termine ainsi ce dernier article sur mon premier voyage au Japon. En fait, il y en aura surement d’autres, je me rends compte que je ne vous ai pas parlé du Saké, ni des produits indispensables à shopper dans un supermarché japonais avant de revenir en France !

Photo de Yann, https://www.loeildutako.com/

Bref, j’aurai mis 6 mois et 25 articles plus quelques vidéos pour partager avec vous ce séjour qui m’a marqué au Japon, à découvrir le Géoparc du San’In ainsi que les merveilleux sites naturels, villes et villages découverts pendant ce premier voyage.

Si vous programmez un séjour au Japon, je vous donne le lien juste ici pour re-découvrir tout mon périple entre les Préfectures du Hyogo, de Tottori et de Kyoto :

https://www.audreycuisine.fr/category/blog-voyages/monde/japon/

Sur chaque article vous découvrirez des bonnes adresses pour manger, vous loger et surtout ne pas louper les lieux les plus fabuleux à découvrir.

J’en profite pour remercier tous ceux qui ont rendus ce voyage parfait, mes interlocuteurs en France Mildred & Angéline, mais également ceux au Japon, ainsi que les compagnons de voyages Jen & Yann qui m’ont aidé à passer une super semaine.

Ce voyage restera une très belle découverte, et m’a donné envie de revenir très vite découvrir encore un peu plus ce Pays, avec sa culture, ses trésors et sa gastronomie. A suivre sur Ma P’tite Cuisine !

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message