Accueil Nettie Prisse il fait chaud

Prisse il fait chaud

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Salut les amis!
Bon, je me calme le poil des jambes… J’essaie de me faire oublier avec ma « crise d’adolescence ».

Ce n’est pas facile car je sens qu’elle m’habite de plus en plus, mais…
Je n’ai pas grand choix, sinon je me ramasse avec une liste de travaux forcés « longue comme le bras ».
Tiens, pourquoi dit-on ça?
Quand même bizarre, les expressions…

Comme « triste comme les pierres du chemin »… Elles ne nous ont jamais dit qu’elles étaient tristes. 🙁
Elles sont peut-être très,très heureuses de sentir nos petits,grands, moyens,légers,lourds…mignons pieds,caresser leurs jolies et dures petites pierres…:-)

Et « blanche comme un drap »…
D’accord, dans le « bon vieux temps », les draps étaient blancs, même pas, ils étaient en coton jaune, me dit ma grand’mère. Et aujourd’hui, ils sont multicolores, « picottés », « barrés », « carrottés »… Mais rarement blancs…

Et plein d’autres…

« Fine comme une mouche »…
Il me semble que nous piquer sans arrêt lorsque le beau temps arrive, ce n’est pas ce qu’il y a de plus fin, ni de plus intelligent…

Oups! Je m’égare…

J’avais envie de vous parler un peu des chaleurs de ma mère. Car je vous jure l’été, elle ne l’a pas facile.
Elle passe l’automne, l’hiver et même le printemps à se plaindre du froid…
Et lorsqu’arrive les quelques jours de chaleur… CATASTROPHE!
On entend toujours la même rengaine:
– Ah! J’ai chaud! J’ai tellement chaud!
Et daddy:
– Ma chérie, aimerais-tu que l’on installe la climatisation? Si ça peut te faire plaisir…Et t’aider…
– M’aider à quoi « joualvert »? Ce n’est pas l’air climatisé qui viendra à bout de mes « saudites » chaleurs… Pour ta gouverne, mon cher, je vis ma ménopause… Et comme tous les hommes, tu t’en fous.
– C’est certain, si tu ne m’expliques pas, je ne peux deviner tes états d’âme…
– Bon, encore parti dans mes états d’âme. C’est facile pour toi, parler de mes fameux états d’âme… J’AI CHAUD PRISSE! Ce n’est pas un état d’âme, c’est la réalité.
– O.K. Mon bel amour.Tu sais,je t’aime, malheureusement je n’ai pas de remède contre la chaleur.Aimerais-tu que l’on déménage au Pôle Nord? Si ça peut te calmer la ménopause…
– « Grand « gnochon »… 🙂

Encore une fois, on l’a « échappé belle »…
Grâce au grand calme de mon père.

Pauvre daddy! Sa fille en crise d’ado, et en vacances en plus…
Et son amoureuse en ménopause…
Il a intérêt à se blinder…;-)

Merci daddy…

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel