Si vous saviez ce qui m’arrive…

“Saperlipopette” j’ai r’viré la maison à l’envers. Ma mère est rendue “folle dingue”…
Et mon père, égal à lui-même, rit, mais je pense que son rire commence à tourner au jaune.
À moins que ce soit un rire nerveux!

Je vous explique.
Mais par où commencer?
C’est une histoire complètement “flyée”.

Une amie me demande de garder sa petite souris blanche, trois jours.
Sans demander la permission, j’emporte minutieusement la petite bête à la maison et la cache dans une boîte à chaussures, en ayant bien soin d’y percer de petits trous pour qu’elle respire.

Hier, en revenant de l’école, je cours dans ma chambre voir si tout va bien, car je dois la remettre à ma copine le soir même.

CATASTROPHE!
Elle n’est plus dans sa boîte, pourtant bien camouflée, dans ma garde-robe. Et sur le couvercle, un trou, gros comme un bout de doigt, me fait vite comprendre que je suis bien “gnochonne”, de ne pas avoir pensé qu’une souris, c’est un rongeur et qu’un rongeur… ça ronge!

Elle s’est “gossé” un trou, la petite “v’limeuse”.
Je fouille, je panique, je refouille…
Et je n’ai plus le choix, je dois avertir la maisonnée. Je ne suis pas mieux que morte.

Alors, comme si de rien n’était, je demande à ma mère:
– Es-tu allée dans ma garde-robe aujourd’hui?
– Non, j’ai juste passé l’aspirateur dans ta chambre. Pourquoi?
– Bah! Pour rien…

En espérant un miracle, je regagne ma chambre.
Toujours pas de “Miquette” à l’horizon.

Bon là, je n’ai plus le choix.
– Par hasard, tu n’aurais pas vu une petite souris blanche?
– Une quoi?
– Ben! C’est que je ne trouve plus la petite souris que je gardais…
– QUOI? Si je comprends bien, on a une souris qui se promène allègrement dans la maison.

Sur ces entrefaites, v’là-t-y pas mon père.
– Yves, c’est le “boutttte de touttte”. TA fille va me rendre complètement folle.

Dans ces moments-là, c’est SA fille à lui. Et je vous jure, à la voir, la “broue dans l’toupet”, les yeux presque sortis de la tête, les joues en feu, la face “défaite”, les baguettes en l’air, j’ai vraiment l’impression que… ça y est! Elle est “faite”.

– Bon, expliquez-moi un peu ce qui se passe.

Alors j’essaie de lui expliquer mon histoire, mais c’est loin d’être calme. Je suis toujours interrompue par des :
– Ma grand foi, elle est tombée sur la tête.
– Non mais, je te parle d’une dinde…
– Ça prend quand même pas la tête à Papineau, pour savoir qu’une souris ça gruge…
– C’était un mâle ou une femelle? C’est donc possible qu’elle soit enceinte, ta maudite bestiole…
– Ouais! C’est l’fun de savoir que chaque fois que j’ouvrirai une armoire, elle risque de me sauter dans la face.

– Quand même maman, une souris, ce n’est pas une sauterelle.

J’aurais mieux fait de me la fermer! Elle repart de plus belle.

– Tais-toi, tu n’as pas un mot à dire. Trouve-moi là au plus “saprant”.
Pis je gage qu’il va falloir faire venir une équipe d’exterminateurs avant d’être envahi par une flopée de petits mammifères.

Et ça continue…
Je vous jure, jamais je n’aurais pensé qu’une si petite bête pouvait déclencher un tel cyclone.
Mais “tabarnouche”, où peut-elle bien être, la “snoreaude”?

À moins que…
Non, ça ne se peut pas…
Et si ma mère l’avait passée par la balayeuse…
Sans le savoir, naturellement!
Cette fois-ci, je pense bien que le sens de l’humour de ma chère maman a pris “l’bord”…

Bye!
Souri… antement vôtre,:-)))

Nettie

88888

Plus dans la section

Nettie

Related Post
  • 2 August 2007 par › Planète Québec

    Prisse il fait chaud

    Salut les amis! Bon, je me calme le poil des jambes… J’essaie de me faire oublier avec m...Readmore
  • 28 January 2007 par › Planète Québec

    Bon, ben sèche!

    Ces temps-ci, avec la sécheresse dans la maison, ma mère vit son drame d’hiver. Chaque anné...Readmore
  • 15 October 2006 par › Planète Québec

    C’est le temps des faucons

    C’est le temps des “faucons”. Eh oui! Notre petite maison qui, hier avait un peu, ...Readmore