Mercredi matin…
Mais qu’est-ce qui nous tombe dessus, ce matin?
Plein de petits flocons blancs qui tourbillonnent dans les airs.
Crotte de binne! Il me semble que ça revient vite en titi.
Chaque année, la même rengaine.
Enh? Pas déjà!!!

L’horreur dans toute sa splendeur…
Celle-là, c’est de ma mère.
De toutes façons, il faut faire avec…
On n’a pas le choix.
Qu’on le veuille ou non, c’est ça qui est ça…

Bon! Oublions la température, le froid, la neige, et laissez-moi vous en raconter une bonne.
Depuis le temps, vous connaissez ma mère et ses petites lubies.

Ben là, lundi soir, quel cirque!

Je ne sais pas en quel honneur, mais elle décide de faire de la tire à la mélasse.
Et naturellement, elle écoute ses émissions de télé, en même temps.
Mon père est où, vous pensez?
Eh oui! Devant son ordi.
Et moi?
Eh oui! Dans ma chambre, à faire mes devoirs.;-)
Lorsque tout d’un coup, on entend un beuglement, à faire dresser les cheveux.
Bof! Comme nous sommes habitués à ses cris, pour la moindre peccadille, nous restons calmes.
Et là, ce sont des gros mots qui déboulent…
De très, très, très vilains.
Je ne peux même pas vous répéter le moins pire.
Et lorsque nous arrivons dans la cuisine, nous voyons le désastre.
Un dégât, mais pas à peu près.
Il n’y a pas de mots pour vous décrire le spectacle.

De la tire, en voulez-vous? En v’là!
Partout! Sur la cuisinière, le comptoir, le plancher.
Partout, partout je vous dis.
Le chaudron déborde.
Ça pue le vieux pneu brûlé.
La cuisine ressemble à un volcan, dégoulinant son caramel “dégueu” et tout collant.

Le plus triste, ma mère pleure, et ça, c’est pire que tout.

– Mais qu’est-ce qui se passe, ma belle chouette?

Tout en reniflant:
– Maudite “crotte”, de maudite tire Ste-Catherine, de maudite recette tout croche. C’est mal expliqué, en plus c’est écrit trop petit, ces maudits livres-là.
Ils pourraient penser à nous, les “coq-l’oeil”.

– Calme-toi, ma chérie, et explique-toi.

– Me calmer? ME CALMER? Quand on écrit en pattes de mouches, 14 de c. à t. de soda à pâte…
Ben moi, j’ai lu 14 de tasse.
Ecrivez les mots au complet, “bon yenne”!
Une cuillère à thé, c’est une cuillère à thé.
Une tasse, c’est une tasse.
Point à la ligne.
Des c. à t., pis des t. pis des c.à tab.
Je n’ai plus les yeux pour jouer aux devinettes.
Et c’est ça que ça donne…
DE LA “SCHNOUTTTTE” MUR À MUR!

Cette fois-ci, croyez-moi, c’est tout un défi de lui remonter le moral.

Toujours en reniflant:
– Moi qui voulais vous faire une surprise avec mes “klondikes”…

– Maman, il me semble que tu appelais ça des “kisses”.

– Ouais! “Ben à soir”, j’appelle ça d’la grosse m…isère!
Pour ne pas dire de la grosse M….!

88888

Plus dans la section

Nettie

Related Post
  • 2 August 2007 par › Planète Québec

    Prisse il fait chaud

    Salut les amis! Bon, je me calme le poil des jambes… J’essaie de me faire oublier avec m...Readmore
  • 28 January 2007 par › Planète Québec

    Bon, ben sèche!

    Ces temps-ci, avec la sécheresse dans la maison, ma mère vit son drame d’hiver. Chaque anné...Readmore
  • 15 October 2006 par › Planète Québec

    C’est le temps des faucons

    C’est le temps des “faucons”. Eh oui! Notre petite maison qui, hier avait un peu, ...Readmore