C’était par un beau matin, un matin comme les autres. Je me suis fait réveillée de bonne heure, par une belle et longue caresse.

Je dois vous avouer que je suis une habituée des caresses. Mon copain est un maître dans l’art, et il a besoin de pratiquer, de perfectionner sa recherche de façon quotidienne… sur ma personne. Comme une princesse, je me fais donc caresser de façon régulière, comme pour honorer la grandeur de ma personne!!!

Mais ce matin là avait deux choses de particulier: de un, je ne m’y attendais pas du tout, et de deux, j’en éprouvais une insatiable envie.

Je me suis donc laissée dorloter, par des mains habiles, douces et fermes à la fois. Par des doigts qui savent savourer chaque repli de ma peau, chaque mont, chaque vallée non comme un explorateur avide de conquête, mais plutôt comme un voyageur heureux, folâtre et gourmand, qui se balade en quête de joie. J’ai savouré, j’ai savouré l’éternité.

Ce doux moment a eu le pouvoir grandiose de changer ma journée,… j’ai ressenti tout la matinée le plaisir et la douceur s’installer sur mon ventre, bien ancré. Il ne voulait pas partir, d’ailleurs, je n’avais aucune envie de le laisser aller….14 Même les gens autour de moi l’avait remarqué que je n’étais pas comme à l’habitude.

Alors, la prochaine fois que vous aurez des responsabilités plein les épaules, des conflits plein le cœoeur, et des soucis plein la tête… pensez-y!

Pensez-y comment vous pourriez changer votre vie… et celle d’un autre personne, juste pour cette journée-là!

Plus dans la section

Myriam-Andrée LeBel

Related Post