Thurso en Québec, sur la rive sud de l’Outaouais en 1961. Des Ti-culs au primaire de l’École Ste-Famille des Frères de l’Instruction Chrétienne. Février frette et blanc. Sur la rive nord, en Ontario, la municipalité de Rockland expédie son équipe de hockey Pee-Wee (les 11 et 12 ans) au populaire Tournoi du Carnaval de Québec. Un tour de passe-passe lui permet de faire un «emprunt» : un petit bonhomme de Thurso de catégorie Moustique (les 9 et 10 ans) qui répond au nom de Guy Lafleur.

Cette année-là, Rockland a remporté le championnat de la catégorie C (villages de moins de 10,000 âmes) avant de s’incliner en demi-finale devant une équipe de Toronto classée AA. Mais le meilleur compteur du Tournoi n’avait que 10 ans et sa photo ornait les pages sportives du Montréal-Matin.

Pour les deux années subséquentes, le village de Thurso ne prêta point son hockeyeur-prodige et s’inscrivit au célèbre Tournoi.

Deux championnats de classe C en résultèrent et par deux fois, le numéro 4 (avec un C sur son chandail) est revenu avec le trophée du meilleur compteur. Je me souviens encore du train qui entre en gare au village et de cette bande de jeunes héros abasourdis par l’accueil de ce millier de villageois (je ne pense pas exagérer) complètement gagas.

Je n’ai pu faire ce grand voyage à Québec avec mes chums et Ti-Guy, un manque de talent m’ayant fait rater de peu la sélection du groupe. Mais quelle ivresse tout de même de les accueillir et de les entendre raconter leurs faits d’armes jusqu’au début de l’été.

Les Gilles Giroux, Jacques Massie, Luc Potvin, Luc Potvin (un autre), Luc Lafleur (le cousin), Gilles et Raymond Duguay, Luc Boivin, Jacques Chalut et autres potes de ces années magiques.

La stratégie était simple : en zone adverse, tu refiles le puck à Ti-Guy qui jouait à la pointe (oui,oui, il était défenseur) et tu te places devant le filet pour tenter de faire dévier, du bout du bâton, son slap-shot incroyable.

Et le samedi soir, en noir et blanc, c’était le tour de Béliveau, Geoffrion, Dickie Moore, Henri Richard, Claude Provost, Ralph Backstrom et Phil Goyette. Nous étions des Ti-culs choyés par le hockey.

Ne recevoir qu’un seul courriel d’un acteur ou témoin de cette époque lointaine me comblerait. Vous étiez là?

Plus dans la section

Michel Danis

Related Post
  • 13 November 2015 par › Michel Danis

    Lettre à Denis Coderre

    Monsieur Coderre. J’ai 63 ans et, je vous le dis, je suis souverainiste (ou indépendantiste o...Readmore
  • 11 November 2015 par › Michel Danis

    La caca de Montréal …

    Bon. Monsieur Coderre l’a confirmé. Aujourd’hui, depuis minuit, les eaux usées ”...Readmore
  • 6 November 2015 par › Michel Danis

    Bonne Fête à …

    … à moi simonac ! Je suis arrivé sur terre ya 63 ans. J’pense que Maurice Duplessis était ...Readmore