J’avais lu dans la grosse Presse du samedi que la SAQ mettait en vente les Grands Toscans 1997 le jeudi matin suivant dans certaines succursales. Loin d’être un connaisseur, je m’étais tout de même mis en tête d’aller quérir deux de ces huit trésors parce que, paraît-il, le millésime italien 97 est exceptionnel.

J’avais donc planifié dépenser 99$ pour un Sassicaia et 75$ pour un Tignanello.

Non, je ne suis pas fortuné (quand on travaille dans le communautaire…) et mes disponibilités me font rôder dans les étagères offrant du rouge entre $15 et $20. Mais on a tous droit de “tilter” de temps à autre, non?

Je ne paie pas de gîte lors de ma visite annuelle chez des amis exilés dans l’Ouest du pays, alors pourquoi ne pas faire bombance en partageant cette surprise (zut ! ils le savent maintenant…) comme arrosoir d’une bonne bouffe l’été prochain !

Après m’être informé par courriel auprès de mon illustre collègue monsieur Jean-Gilles (boire cet été ou dans 5 ans), je me pointe donc à la succursale Beaubien à 8h 30, une heure avant l’ouverture. Cool : un seul client me devance à la porte. Mais je réalise que ça bouge à l’intérieur. J’entre et le type me demande si j’ai mon coupon. Puisque je réponds par la négative, il me donne un petit carton sur lequel je peux lire un chiffre : le 114 !

Le règlement : chaque client peut acheter une bouteille de chacun des huit produits offerts. Je n’en veux que deux moi! De plus, j’apprends qu’il me faut oublier le Sassicaia, seuls les 84 premiers pourront en rapporter un spécimen.

Rencontré parmi les assoiffés, mon pote Mario et sa famille. Vos numéros? Un à cinq qu’il me répond fièrement. À quelle heure vous vous êtes pointés? Quatre heures du matin! Pas de chance, leur carnet de commande est complet et je n’aurai définitivement pas ce satané Sassicaia.

À 10h 30, la voix se fait entendre : numéros 111 à 115. Ouiiiii, je suis ressorti avec mon Tignanello 97. Ouiiiii Jean-Louis, Marlene, Denys et Manon, je le coucherai dans mes bagages l’été prochain.

Mais entre vous et moi, considérant que la succursale Beaubien n’avait pas le monopole des Grands Toscans, considérant donc tous ces billets de 50$ et 100$ avalés en soixante minutes par les caisses-enregistreuses de la SAQ aux quatre coins du Québec, je n’avais qu’une pensée trottant dans ma tête en m’engouffrant dans le métro : le monde est fou et, heureusement, je le suis… à l’occasion.

Plus dans la section

Michel Danis

Related Post
  • 13 November 2015 par › Michel Danis

    Lettre à Denis Coderre

    Monsieur Coderre. J’ai 63 ans et, je vous le dis, je suis souverainiste (ou indépendantiste o...Readmore
  • 11 November 2015 par › Michel Danis

    La caca de Montréal …

    Bon. Monsieur Coderre l’a confirmé. Aujourd’hui, depuis minuit, les eaux usées ”...Readmore
  • 6 November 2015 par › Michel Danis

    Bonne Fête à …

    … à moi simonac ! Je suis arrivé sur terre ya 63 ans. J’pense que Maurice Duplessis était ...Readmore