Vendredi matin, au lendemain de cette super manifestation étudiante historique et fortement réussie, le gang du pouvoir devait réagir pour en amoindrir le succès et laisser John James Charest respirer un peu. Mais il faut être subtil pour ne pas que ça paraisse.

Alors ce cher André Pratte, éditorialiste archi-fédéraliste-libéral du grand quotidien de La Presse, a choisi d’y aller comme suit :

Dans son éditorial de ce matin, il prend son bâton de pellerin et nous amène voir du côté … du PQ ! Hé oui ! Il critique la position de Pauline Marois qui voudrait geler les tarifs étudiants, quitte à les augmenter progressivement suite à des pourparlers avec les étudiants concernés. C’est pas bon, nous dit Pratte qui titre son éditorial : le Parti du gel, en étant assuré que le mouvement étudiant refusera tout autre scénario que celui du gel dans le pergélisol.

Kliss ! De kessé que tu veux que ça fasse la position du PQ ? C’est ton chum Charest qui a les commandes !

Quelle PATATE ce Pratte ! Mais quel bon soldat pour les fédéralistes …

Plus dans la section

Michel Danis

Related Post
  • 13 November 2015 par › Michel Danis

    Lettre à Denis Coderre

    Monsieur Coderre. J’ai 63 ans et, je vous le dis, je suis souverainiste (ou indépendantiste o...Readmore
  • 11 November 2015 par › Michel Danis

    La caca de Montréal …

    Bon. Monsieur Coderre l’a confirmé. Aujourd’hui, depuis minuit, les eaux usées ”...Readmore
  • 6 November 2015 par › Michel Danis

    Bonne Fête à …

    … à moi simonac ! Je suis arrivé sur terre ya 63 ans. J’pense que Maurice Duplessis était ...Readmore