C’est arrivé hier. Sur une petite rivière affluente du Lac Saint-Jean, un père et son fils voguent en canot pour cette première journée de pêche. Deux Tremblay pour faire plus local. Arrive un imprévu et l’embarcation chavire. Les deux pêcheurs tentent de joindre la rive. Difficile. Le père (52 ans) n’en peut plus et demande au fils d’y aller seul et ramener les secours. Le fils poursuit sa nage et atteint la rive de peine et de misère. Les recherches commencent et, dix heures plus tard, le corps du père est retrouvé.

Dans ce triste topo des nouvelles télévisées, j’ai accroché sur un détail : les deux pêcheurs ne portaient pas de veste de sauvetage …

Comment expliquer cette insouciance ? À la rigueur, je pourrais comprendre (un peu) que des touristes urbains excités puissent faire fi de cette protection absolument vitale. Mais des gens de la place, qui vivent et côtoient cet environnement à l’année longue, qui connaissent les dangers et les imprévus d’une telle escapade, comment expliquer cette négligence ÉNORME ?

Plus dans la section

Michel Danis

Related Post
  • 13 November 2015 par › Michel Danis

    Lettre à Denis Coderre

    Monsieur Coderre. J’ai 63 ans et, je vous le dis, je suis souverainiste (ou indépendantiste o...Readmore
  • 11 November 2015 par › Michel Danis

    La caca de Montréal …

    Bon. Monsieur Coderre l’a confirmé. Aujourd’hui, depuis minuit, les eaux usées ”...Readmore
  • 6 November 2015 par › Michel Danis

    Bonne Fête à …

    … à moi simonac ! Je suis arrivé sur terre ya 63 ans. J’pense que Maurice Duplessis était ...Readmore