Accueil Michel Danis La Bombardier

La Bombardier

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Dans les déclarations hebdomadaires «notables» que l’équipe rédactionnelle de La Presse nous liste chaque samedi, il en est une qui tranchait sur les autres cette semaine. Elle origine de l’inénarrable Denise Bombardier répondant à la question de Christiane Charrette : «Denise Bombardier, on dit que vous êtes snob».

Et la Denise de répondre: «Je suis trop intelligente pour être snob». Et vlan!

Cette déclaration empreinte de modestie m’a rappelé cette entrevue d’une heure que Gilles Proulx accordait à Denise Bombardier sur les ondes de la SRC il y a une dizaine d’années, à une époque où le belliqueux bellâtre pourfendait vigoureusement les BS, les autochtones et autres cibles faciles, du haut de sa chaire radiophonique.

Elle va le manger tout cru croyais-je, prévoyant que la Bombardier (qui est tellement cultivée que ses pets font Proust – D. Lemire) allait déculotter le tribun populaire. Eh ben non! Pas du tout. Tel un maître de l’esquive, le radioman roi de l’insulte avait paré tous les coups de la diva de Radio-Canada.

Il avait même poussé l’injure en lui rétorquant : « …mais oui, mais oui, j’exagère des fois. Mais j’ai des cotes d’écoute à fournir madame, ce que, de toute évidence, vous n’avez pas ». Et vlan dans les dents, comme dirait l’autre. L’intelligence de madame B noyée dans le populisme. Diantre!

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel