Accueil Michel Danis Histoires de chasses ratées (2)

Histoires de chasses ratées (2)

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Pour l’épisode premier, retourner à la chronique précédente.

Épisode 2

J’y retourne l’année suivante mais plusieurs semaines après l’OUVERTURE où, paraît-il, les boys ont connu un grand succès ( heu hum … !!!). Cette fois-ci, même Lac mais sur la Pointe-des-Anglais. Fait plus froid fin-novembre. Pas de chaloupe nécessaire pour aller sur la Pointe. Les appelants installés sur une très mince couche de glace, on réintègre la cache et l’attente recommence.

Rien d’énervant sauf quelques groupes de canards qui volent en rase-motte au milieu du Lac. Rien à faire sauf écouter les exploits antérieurs des chasseurs toujours chuchotés…

Fait clair. Le jour est arrivé. Soudain, j’aperçois sur ma droite … un canard. Oui. Oui ! Un canard qui barbotte tranquillement sur l’eau. J’avertis les deux gars armés et l’observation s’amorce. Le canard ne voit rien et continue d’avancer vers le devant de la Pointe et, donc, devant la cache.

Il est là devant nous, insouciant. Au signal, Alex et Roger se lèvent, mettent en joue et : Pan ! Pan ! Deux bruits presque synchronisés brisent le silence. La dépouille flotte. Chaloupe pour aller quérir le trophée. Je le palpe : il est encore chaud.

Ce fut l’unique succès de la journée. De retour à la maison, on plume la bête pour le souper (plutôt la petite entrée) du soir. Surprise : aucune viande ! Que la peau et les os. Conclusion : le canard fut blessé plusieurs jours auparavant et, ne pouvant voler, il errait sur la Lac en attendant qu’un chasseur mette fin à ses jours. Mettons que mes héros avaient la mine basse devant mon insistance à « vanter » leurs mérites d’avoir tué un canard … suicidaire !

Capsule numéro 3 : prochaine chronique

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel