Le 11 novembre, jour du Souvenir. Et je m’en souviendrai ! Je suis à la Régie du Logement pour accompagner, et conseiller cinq madames locataires dans un gros immeuble de la rue Papineau. Elles ont refusé l’augmentation de loyer qu’on leur proposait, et c’est la Régie qui va fixer tout ça.

Une grosse heure de retard. C’est long dans la salle d’attente. J’y entrevois le concierge de l’immeuble (que les résidents ont surnommé Grande Gueule), et le gérant, un plouc à bedaine (elle est même plus grosse que la mienne, c’est tout dire!).

Mes madames sont un peu nerveuses, c’est une première pour elles. J’ai eu beau les rassurer, les convaincre qu’elles ont tout à y gagner, que leur cause est bonne: c’est quand même un tribunal et elles sont impressionnées.

Pendant ce temps, me voyant discuter avec les locataires, les deux émissaires du proprio comprennent que c’est MOI le kriss de fatiguant du Comité logement, l’empêcheur de tourner en rond. Mettons que leurs petites œillades n’avaient rien d’amicales.

L’heure H arrive, et tout ce beau monde est convoqué dans la salle numéro deux. Madame la Régisseure accueille son monde et démarre l’audience en demandant aux représentants du propriétaire de soumettre les renseignements nécessaires pour établir le calcul de la hausse de loyer.

-Kessé ça les renseignements nécessaires? demande le premier connard.

-Les comptes de taxes municipales et taxes scolaires, les factures d’assurances, de chauffage, d’entretien, de réparations majeures, etc.

– Ben nous autres on savait pas ça, lance le deuxième connard.

Je n’en croyais pas mes oreilles. Ça fait six mois qu’ils sont tenus de produire ces données de base et puis voilà: rien! À maintes reprises, au téléphone, j’avais pourtant demandé à Grande Gueule de me divulguer les chiffres. Et aujourd’hui, il plaide l’ignorance.

La Régisseure s’est donc vu dans l’obligation de renvoyer tout le monde à la maison pour y attendre une nouvelle convocation, non sans avoir donné l’ordre péremptoire aux deux connards de produire les chiffres à la Régie dans les 20 jours.

J’ai quand même hâte au jugement final. Assuré que la Régie abaissera la hausse originale de $20 à moins de $5, je brûle d’impatience de lancer mon petit sourire baveux à ces messieurs au sortir de la salle d’audience.

Plus dans la section

Michel Danis

Related Post
  • 13 November 2015 par › Michel Danis

    Lettre à Denis Coderre

    Monsieur Coderre. J’ai 63 ans et, je vous le dis, je suis souverainiste (ou indépendantiste o...Readmore
  • 11 November 2015 par › Michel Danis

    La caca de Montréal …

    Bon. Monsieur Coderre l’a confirmé. Aujourd’hui, depuis minuit, les eaux usées ”...Readmore
  • 6 November 2015 par › Michel Danis

    Bonne Fête à …

    … à moi simonac ! Je suis arrivé sur terre ya 63 ans. J’pense que Maurice Duplessis était ...Readmore