Pimp : n.m. Homme qui tire profit du travail des prostituées. C’est approximativement la définition que nous donnerait le Petit Robert si le mot existait dans la langue de Molière.

Alors je vous pose la question : Pierre-Karl Péladeau et Paul Desmarais, ci-devant propriétaires du Journal de Montréal et de La Presse, sont-ils des pimps ?

Ces nobles demoiselles qui travaillent à la sueur de leur . . . entre-jambes ne font pas qu’engraisser leur compte bancaire, celui des motards ou celui des malfrats qui contrôlent les gangs de rue.

Bien avant d’ouvrir la bouche pour une fellation, nos travailleuses du sexe paient leur contribution à Paul et Pierre-Karl : $50 par jour pour les trois lignes dans la section escorte des Petites Annonces.

Faites le calcul : une centaine d’annonces par jour, c’est un petit $5,000 vite fait, non ? Multiplié par 300 (accordons-leur une journée de congé par semaine), la calculatrice indique maintenant $1,500,000 . . . par année non-bissextile. Bon petit side-line quoi !

Bizarrement, les autres rubriques des Petites Annonces coûtent moins cher la ligne. Pourrait-on qualifier cette surcharge de la section escorte comme étant une prime sexuelle ?

Si le législateur ou le tribunal interdisent cette publicité à saveur sexuelle, ces dames (et damoiseaux) retourneront en grand nombre s’annoncer sur les trottoirs en y exhibant cuisses légères ou . . . bourrelets débordants. Retour à la case de départ messieurs de la police.

Le plus vieux métier du monde, nous disent les poètes de salon . . .

Plus dans la section

Michel Danis

Related Post
  • 13 November 2015 par › Michel Danis

    Lettre à Denis Coderre

    Monsieur Coderre. J’ai 63 ans et, je vous le dis, je suis souverainiste (ou indépendantiste o...Readmore
  • 11 November 2015 par › Michel Danis

    La caca de Montréal …

    Bon. Monsieur Coderre l’a confirmé. Aujourd’hui, depuis minuit, les eaux usées ”...Readmore
  • 6 November 2015 par › Michel Danis

    Bonne Fête à …

    … à moi simonac ! Je suis arrivé sur terre ya 63 ans. J’pense que Maurice Duplessis était ...Readmore