Accueil Michel Danis Contravention !

Contravention !

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Malgré le fait que je ne chauffe plus de char depuis une dizaine d’années (même mon permis de conduire est échu depuis belle lurette), l’agent de la paix Migneault de la police de Montréal m’a délivré une contravention de $37 cet avant-midi. Il était 10h 45.

Je roulais sur Jean-Talon, direction Est en revenant du Marché du même nom. Arrivé au coin Chateaubriand, la lumière est rouge, toutes les autos et tous les camions sont arrêtés. Aucun piéton ne traverse la voie. Bref, tout le monde attend le feu vert.

Je jette un bref coup d’œil: aucune voiture visible sur Chateaubriand vers le sud. Alors, fièrement, la barbichette bien haute, j’ai clanché tout ce beau monde avec mon … vélo.

Un très sonore « Monsieur » est alors parvenu à mes oreilles. Je me retourne : quatre flics qui me font signe sur le coin de la rue Chateaubriand (le coin que je n’avais pas examiné, bien sûr). Arrêt immédiat. Migneault traverse et, très poliment, m’informe que j’ai transgressé le code de circulation.

J’essaie tant bien que mal d’obtenir un «avertissement». Rien à faire, c’est la journée du piéton à Montréal et il doit procéder. Bon joueur, je tends la pièce d’identité et encaisse sans ronchonner le constat en papier.

Enragé? Pas vraiment. C’était une infraction évidente et la route est à tout le monde, non? Peut-être aurais-je chigné avec une facture de $150. À tout le moins, le pépère à vélo va y penser trois fois avant de clancher une autre rouge. Ou, à tout le moins, vérifier exhaustivement le trafic, mais aussi la présence éventuelle d’agents de la paix dans les alentours avant de procéder…

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel