Accueil Michel Danis Chez le vendeur de kodak

Chez le vendeur de kodak

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

En entrant chez L.L.Lozeau, l’immense magasin dédié à la photographie, j’ai foncé au comptoir des ventes. Quand le préposé-connaisseur m’a abordé, je n’ai pas hésité une seconde et je lui ai déclaré :

«Sérieusement, j’espère que tu vas me traiter de niaiseux !».

Devant son air ahuri, je lui explique que le flash de mon appareil Canon Rebel Xti ne fonctionne plus depuis deux jours et que, malgré mes essais sur les nombreux modes d’ajustements, je n’arrive pas à le remettre en marche. Je préfère donc qu’il m’indique la « niaiserie » que j’ai oublié d’appliquer plutôt que me faire dire que l’appareil est brisé.

Après de multiples manipulations et une consultation auprès d’un collègue plus féru, il m’annonce le plus sérieusement du monde que … je ne suis pas niaiseux. Faut alors se diriger au comptoir des réparations et l’appareil sera expédié chez un comptoir autorisé pour estimation et, éventuellement, réparation.

Je pars le 23 juin pour les Iles de la Madeleine, fais-je valoir pour justifier un rush. Rien à faire. Faut simplement attendre et se croiser les doigts. Selon le type au comptoir, la saison n’est pas fébrile et j’ai de bonnes chances.

Ce faisant, j’aperçois derrière le comptoir voisin destiné au développement des photos, un immense affiche offrant un spécial à tout casser : 100 photos 4′ X 6′ pour la modique somme de $49 avec un 8 X 10 gratuit. Ça fait donc $0.49 la photo.

Je m’informe auprès de la jeune demoiselle préposée au comptoir de la justesse de mon calcul.

« Oui, oui. C’est $0.49 au lieu de $0.56 habituellement.».

Je monte un peu le ton pour informer la demoiselle qu’au comptoir Uniprix, le tarif est de $15.00 pour 100 photos, donc un prix unitaire de $0.15 comparé à son $0.49. Elle hausse les épaules, ne sachant que dire, alors que le préposé aux réparations m’indique qu’il y a différence de qualité.

« Qualité mon cul, ai-je rétorqué. J’utilise régulièrement les services Uniprix et les images sont fort correctes. D’ailleurs, votre comptoir de laminage charge $32 pour un 16 X 24 plutôt que $18 comme Viasion Art-Déco, l’encadreur de l’Avenue Mont-Royal, Kess t’en penses mon ami ? »

Mon interlocuteur cesse de m’obstiner, constatant les oreilles tendues des autres clients…

Je le relance.

« Est-ce que vous louez des appareils ? Ça pourrait me dépanner pour les Iles ».

Il retrouve le sourire et me sort un dépliant sur lequel il recherche le Canon XTi. Pour une semaine monsieur ? J’acquiesce. Il perd son sourire et me lance : $225. Cette machine se détaillant environ $1,000 neuve, le deal de location n’en est pas un, vous en conviendrez.

Je suis donc reparti un peu en tabar mais je me suis vite calmé en me diant que j’allais vous raconter tout ça. Voilà, c’est fait. Et ça fait effectivement du bien. Merci.

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel