Ça m’a vraiment RÉJOUI d’apprendre le succès de Yannick Nézet-Séguin avec l’orchestre philarmonique de Berlin. Ce type-là est fort sympathique et d’aller chausser les souliers de Herbert Von Karajan tout en emballant la critique et le public de Berlin, c’est formidable.

En entrevue comme ailleurs, le chef québécois demeure simple et ne semble pas être tombé du ciel comme la plupart de ses collègues du même niveau.

Quand on arrive devant cette centaine de musiciens réputés comme les meilleurs au monde, le gorgoton ne doit pas laisser passer beaucoup de salive mais ce Yannick a passé le test et son sourire n’avait rien de triomphant : simplement du bonheur.

Bravo !

Et il n’a que 35 ans …

Plus dans la section

Michel Danis

Related Post
  • 13 November 2015 par › Michel Danis

    Lettre à Denis Coderre

    Monsieur Coderre. J’ai 63 ans et, je vous le dis, je suis souverainiste (ou indépendantiste o...Readmore
  • 11 November 2015 par › Michel Danis

    La caca de Montréal …

    Bon. Monsieur Coderre l’a confirmé. Aujourd’hui, depuis minuit, les eaux usées ”...Readmore
  • 6 November 2015 par › Michel Danis

    Bonne Fête à …

    … à moi simonac ! Je suis arrivé sur terre ya 63 ans. J’pense que Maurice Duplessis était ...Readmore