Ça se passait l’été dernier au début du mois d’août et ça se reproduira cette année n’en doutez guère.

En Colombie-Britannique, directement dans les Rocheuses, à quelque 250 milles de Vancouver, j’ai planté ma tente près du Lightning Lake, tout près
de celles des deux couples d’ami(e)s qui m’y avaient invité.

Vous avez déjà vu cette carte postale classique en quelque part : un lac calme comme une flaque d’huile avec, en arrière-scène, une montagne coiffée d’une calotte de neige en plein été.

Nos canoës fendaient l’eau de ce lac au fond duquel nous apercevions les pièces de monnaie à 10 mètres au fond. C’est pour vous dire!

Mais là n’est pas le but de mon propos. J’ai titré camping gastronomique.

Pourquoi faut-il nécessairement se taper hamburgers, ou hot-dogs, ou spaghettis et alteri quand on bouffe dans les bois? Avec celle que je nomme affectueusement la vieille Foy, nous avons vécu une expérience hors de
l’ordinaire.

Équipée la madame : même le congélateur y était. Je vous livre ce truc extra : dans une glacière de camping standard, placez un bloc de glace sèche (15$) : même la vodka était congelée le lendemain.

Au menu de ces soupers mémorables : un ragoût de poulet aillé (j’ai compté 60 morceaux à la préparation) ou je me suis battu pour siroter les dernières gouttes du jus de cuisson dans la marmite. Des darnes de saumon (du Pacifique bien sûr) aux quatre poivres : prendre chaque bouchée les yeux
fermés pour mieux halluciner. Une fondue chinoise rouge (bœuf, chevreuil et caribou) ornée de sauces secrètes.

Chaque souper se voulait précédé du Martini de sieur Turgeon (2 onces de vodka Finlandia, une demi-once de Martini dry et 2 olives fourrées personnellement par l’hôte avec des piments rôtis). Mesdames et messieurs,
on décolle!

Le truc, c’est pas le fric. Que non. En groupe, on sépare les frais. Le vrai truc, c’est d’être PRÉPARÉ et d’avoir un bon chauffeur de fourneau. Une toquée quoi! Je ne repars que dans quatre semaine et j’en salive déjà!

Bonnes et reposantes vacances à tous.

Plus dans la section

Michel Danis

Related Post
  • 13 November 2015 par › Michel Danis

    Lettre à Denis Coderre

    Monsieur Coderre. J’ai 63 ans et, je vous le dis, je suis souverainiste (ou indépendantiste o...Readmore
  • 11 November 2015 par › Michel Danis

    La caca de Montréal …

    Bon. Monsieur Coderre l’a confirmé. Aujourd’hui, depuis minuit, les eaux usées ”...Readmore
  • 6 November 2015 par › Michel Danis

    Bonne Fête à …

    … à moi simonac ! Je suis arrivé sur terre ya 63 ans. J’pense que Maurice Duplessis était ...Readmore