Accueil Louise Chevrefils - Mon jardin Notre terroir: des légumes traditionnels qui ont du goût

Notre terroir: des légumes traditionnels qui ont du goût

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Dimanche, le 8 février dernier, la 4ième Fête des semences se tenait à Montréal, pour le plus grand plaisir des passionnés de variétés authentiques, ancestrales et traditionnelles.

Prochaines Fêtes de semences: voir à la fin de cet article. L’entrée est gratuite!!!

Vu que d’année en année, l’événement attirait de plus en plus de ces jardiniers horticulteurs passionnés, les organisateurs et organisatrices ont cru bon installer les kiosques au Jardin Botanique, rien de moins! Ils sont venus de Montréal oui, mais aussi de Lévis, de Rigaud, de St-Anicet, d’Abitibi, de la Beauce, du Saguenay, bref, c’est la province au complet qui va produire des légumes traditionnels et du patrimoine, cet été!!

Enfin, dans plusieurs familles, on redécouvrira les anciennes saveurs, des goûts riches, des petits plats renouvellés avec des légumes qu’on ne pourra jamais retrouver sur les tablettes de nos supermarchés.

Tomate Pêche, une variété jaune au goût délicat dont la pelure est couverte d’un fin duvet.

Hélas, la grande majorité de la population devra encore se contenter de tomates Celebrity, Fantastic, Carruso ou autres hybrides qui foisonnent dans les serres de nos producteurs maraîchers. Pourtant, on dénombre environ 4,300 variétés de tomates de par le vaste monde: des noires, des orangers, des roses, des rouges, des jaunes, des vertes, des zébrés, des bicolores, en formes de prunes ou de poires, des petites, des moyennes, des grosses, des tomates italiennes pour la pâte de tomate, des tomates cerises pour les petites salades, des tomates groseilles pour les enfants et pour les grands!

Les laitues Iceberg, Boston ou romaine anonyme vont encore garnir les frigos.. quoique de plus en plus, les plus curieux commencent à savourer les mescluns, les raddiccios, les endives, les feuilles de chêne, les laitues blondes, rouges, vertes ou brunes, frisées, cloquées ou croquantes..

Il en va de même pour les carottes, poivrons, choux, aubergines, courgettes, haricots, navets ou petits pois. Des variétés à pollinisation libre, heureusement qu’on ne les a pas toutes perdues!

Éventuellement, tout le monde en demandera et les producteurs maraîchers n’auront d’autres choix que de se conformer aux demandes de leurs clients. Les consommateurs confrontés avec les horreurs de la biotechnologie auront le choix simplifié: est-ce le début de la fin pour les producteurs d’hybrides et d’OGM??? Je pose la question!

Quelques sites ont attiré mon attention; voici de bonnes adresses pour voir de belles variétés authentiques:

Des recettes de haricots secs de toutes sortes

Des piments

Passion tomates

Des variétés originalement françaises

Les prochaines Fêtes des semences:
Dimanche le 22 février 2004 – 1ère Fête des semences de Saint-Apollinaire – de 9h30 à 15h00. Salle Paroissiale de Saint-Apollinaire, 83, rue Boucher, Saint-Apollinaire. En collaboration avec: Club d’horticulture de Saint-Apollinaire & Centre Paysan – Information: Mélanie Beaudoin (418) 926-1362.

Samedi le 13 mars 2004 – 2ième Fête des semences de Saint-Vallier-de-Bellechasse – de 10h00 à 17h00. Local des loisirs, 349B, rue Principale, Saint-Vallier-de-Bellechasse. En collaboration avec: la Coopérative La Mauve – Information: Marie Lacasse (418) 884-2888 (télécopieur : 418- 884-3577).

Dimanche le 14 mars 2004 – 3ième Fête des semences en Beauce – de 9h à 17h. Salle paroissiale de St-Georges ouest, Beauce. En collaboration avec : la Société d’horticulture La Chaudière fleurie (Beauce) – Information: Gérard Parent (418) 397-6304 / Réjean Turgeon
(418) 228-6292.

Les Fêtes des semences rejoignent les objectifs suivants:
1) Accroître l’accessibilité aux semences traditionnelles et au matériel végétatif de plantes indigènes, naturalisées ou cultivées biologiquement de: fruits, légumes, céréales, fines herbes, noix, plantes médicinales et plantes compagnes;
2) Diffuser de l’information sur les méthodes de production de semences et le maintien de l’intégrité génétique des cultivars;
3) Éduquer les gens sur l’importance de protéger la biodiversité.
Pour tout renseignement supplémentaire concernant ces événements, communiquez avec Madame Diane Joubert au (450) 672-9367.

Un sujet vous intéresse plus particulièrement? N’hésitez pas à m’en faire part. Qui sait! Vos préoccupations seront peut-être le sujet d’une prochaine chronique..

Bonne lecture!

Peut-être aimeriez vous lire mes chroniques précédentes? Vous n’avez qu’à cliquer sur le lien  » Pour voir mes autres textes  » ci-dessous.

Chronique Mon Jardin de Louise Chevrefils
Chronique Mon Jardin de Louise Chevrefils
http://planete.qc.ca
http://www.ifrance.com/louisequebec

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message