Un Bébé Raton Laveur Cherche Une Main Réconfortante…

Le raton laveur, ou plus exactement le raton laveur commun (Procyon lotor Linnaeus, 1758), est une espèce de mammifères omnivores de l’ordre des carnivores.

Originaire d’Amérique, cette espèce a été introduite pour la dernière fois en Europe dans les années 1930 (après la disparition un siècle plus tôt de la dernière population introduite).

Il doit son nom à son habitude, plus ou moins réelle, de tremper ses aliments dans l’eau avant de les manger.

L’animal, de la famille des procyonidae, est essentiellement nocturne et grimpe facilement aux arbres grâce à ses doigts agiles et à ses griffes acérées. Il a le pelage poivre et sel avec de légères teintes de roux.

On le reconnaît facilement à son masque noir bordé de blanc autour des yeux et à sa queue rayée de blanc et de noir.

Le raton laveur s’adapte à de nombreux milieux naturels. Opportuniste et facile à apprivoiser, il s’aventure également dans les villes nord-américaines (Canada, États-Unis d’Amérique).

Son comportement varie selon le sexe et la région où il vit. Il est toujours chassé pour sa fourrure mais ne constitue pas une espèce en danger, ni même menacée.

Aussi ne fait-il l’objet d’aucune mesure de protection, ni en Amérique, ni en Eurasie.

Comportement

Les jeunes se laissent facilement apprivoiser par les hommes. À l’âge adulte, les mâles deviennent agressifs et reviennent facilement à la vie sauvage après un temps de captivité1.

Le raton laveur est un bon grimpeur et un bon nageur. Sur terre, il se déplace assez lentement, ce qui le rend vulnérable.

Il peut descendre d’un tronc la tête la première, en tournant ses pieds de derrière à 180°7.

Animal curieux et intelligent21, il sort de sa tanière surtout la nuit, sauf pendant la période de reproduction et en ville.

Le raton laveur émet des grognements lorsqu’il est en danger16.

En été et en automne, il emmagasine des réserves de graisse pour la mauvaise saison et peut gagner jusqu’à deux fois son poids d’origine20.

L’épaisseur de la couche de graisse peut atteindre 2,5 cm sur le dos1.

En hiver, le raton laveur n’hiberne pas mais entre dans une période d’inactivité et de dormance, sauf dans les régions du Sud où l’animal continue d’être actif.

Légendes De Croisement

Plusieurs légendes décrivent les origines de la race de chats Maine coon.

La plus répandue raconte que le maine coon est le fruit d’un croisement entre des chats et des ratons laveurs (familièrement coon en anglais, abrégé de racoon), ce qui expliquerait leur couleur (la plus répandue est le brown tabby.

C’est-à-dire tigré brun) et leur queue très touffue. Bien sûr, il est génétiquement impossible de réaliser un tel hybride, mais la race garde de cette légende son nom.

Article raton laveur sur l’encyclopédie canadienne

(fr) [PDF] Institut de la fourrure du Canada

(fr) Faune et flore du pays

(fr) « Le raton laveur » (Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?)

raton laveur, sur Wikimedia Commons

Raton laveur, sur Wikispecies

raton laveur, sur le Wiktionnaire

 

Zooville : le raton laveur – Bande-annonce from Association Science Télévision on Vimeo.

WWCC ratons laveurs from My Bubbles World on Vimeo.

 

Ratons laveurs au parc du Mont-Royal, Montréal from David Meignan on Vimeo.

Amicalement De Louise

88888

Plus dans la section

Louise Bourgoin

Related Post