Publié Le 01 Janvier 2017…

Trump Réitère Ses Doutes Sur L’ingérence Électorale De Moscou…

Donald Trump a répondu à des questions de journalistes alors qu’il se trouvait dans sa luxueuse résidence de Mar-a-Lago, en Floride. (Thin Skin)

Don Emmert, AFP

Agence France-Presse

Le président élu Donald Trump a une nouvelle fois exprimé samedi ses doutes concernant les accusations des services de renseignement d’une éventuelle ingérence de la Russie dans l’élection présidentielle américaine, ce qui a conduit la Maison-Blanche à prendre des sanctions contre Moscou.

« Je veux juste qu’ils en soient sûrs, car c’est une accusation plutôt sérieuse, et je veux qu’ils en soient certains », a déclaré à des journalistes M. Trump qui se trouvait dans sa luxueuse résidence de Mar-a-Lago, en Floride.

Il a rappelé que les services de renseignement américains s’étaient trompés lorsqu’ils avaient affirmé que l’Irak était en possession d’armes de destruction massive — le prétexte qui avait conduit à l’intervention américaine en 2003 –, qualifiant cette intervention de « désastre, car ils avaient tort ».

Interrogé sur ce qu’il sait sur le sujet que les autres ne savent pas, le président élu s’est contenté de répondre « vous le saurez mardi ou mercredi ».M. Trump a également été interrogé sur la position qu’il adoptera en matière de cybersécurité après sa prise de fonction à la Maison-Blanche le 20 janvier.

Et le piratage est une chose très difficile à prouver.

Donc cela pourrait être quelqu’un d’autre.

Je sais également des choses que d’autres personnes ne savent pas, et donc ils ne peuvent pas être sûrs de ce qui se passe », a dit M. Trump.

Interrogé sur ce qu’il sait sur le sujet que les autres ne savent pas, le président élu s’est contenté de répondre « vous le saurez mardi ou mercredi ».

M. Trump a également été interrogé sur la position qu’il adoptera en matière de cybersécurité après sa prise de fonction à la Maison-Blanche le 20 janvier.

« Si vous avez quelque chose d’important, écrivez-le et envoyez-le par courrier, comme on le faisait autrefois parce que je vais vous le dire, aucun ordinateur n’est sûr. Je me moque de ce qu’ils disent, aucun ordinateur n’est sûr », a-t-il répondu.

Trump prévoit de «grandes choses» dès son entrée en fonctions…

Donald Trump prévoit de réaliser « plusieurs grandes choses » dès sa prise de fonctions à la Maison-Blanche, dont des décrets présidentiels pour revenir sur des décisions de l’administration Obama, a assuré dimanche le porte-parole du milliardaire républicain, précisant qu’il continuera de tweeter.

Donald Trump et son épouse, alors qu’il se trouvait dans sa luxueuse résidence de Mar-a-Lago, en Floride.

Jonathan Ernst, Reuters

Agence France-Presse

Le président élu des États-Unis, qui sera investi le 20 janvier, devrait signer une série de décrets présidentiels pour « abroger beaucoup de régulations et de dispositions qui ont été décidées par cette administration pendant les huit dernières années et qui ont freiné la croissance économique et les créations d’emplois », a affirmé Sean Spicer sur ABC.

« Ce ne sera pas une chose.

Ce sera plusieurs grandes choses », a-t-il ajouté.

Le futur président, qui doit rentrer dimanche à New York après avoir passé quelques jours de vacances en Floride, ne renoncera pas à son utilisation controversée et active du réseau social Twitter, son moyen de communication préféré, une fois à la Maison-Blanche.

« Avec tout le respect que je vous dois », a souligné Sean Spicer, « je pense que ça fait flipper les médias traditionnels qu’il soit suivi par plus de 45 millions de personnes sur les réseaux sociaux, qu’il puisse avoir une conversation directe » avec les Américains.

Trump souhaite la bonne année même à ses «nombreux ennemis»

Le président élu des États-Unis Donald Trump a présenté samedi sur Twitter ses voeux pour la nouvelle année, y compris à ses «nombreux ennemis», qu’il n’a toutefois pas nommés.

Donald Trump

Photo Archives Agence France-Presse

Agence France-Presse
Washington

«Bonne année à tous, même à mes nombreux ennemis et ceux qui m’ont combattu et perdu si largement qu’ils ne savent plus quoi faire. Amour!», a écrit le futur président américain sur le réseau social, son canal de communication préféré.

À trois semaines de son investiture le 20 janvier et à l’issue d’une campagne présidentielle particulièrement acrimonieuse, le républicain Donald Trump se prépare à prendre les rênes d’un pays largement divisé.

Amicalement De Louise

88888

Plus dans la section

Louise Bourgoin

Related Post