Trump Divise & Inspire ( Suite & Fin)

 45e Président Des Etats-Unis
 
Donald Trump, né le 14 juin 1946 à New York, est un homme d’affaires, animateur de télévision et homme d’État américain, président des États-Unis depuis le 20 janvier 2017.
 

Jon Lapham, Le Guerrier Contre Les Fausses Nouvelles

Berkeley, Californie. Jon Lapham l’admet volontiers : de l’information, il en mange, mais il est aussi un sceptique.

Adolescent, son livre préféré, c’était 1984, ce portrait dressé par Georges Orwell d’une société sous haute surveillance où l’information est manipulée par les gens au pouvoir.

Bien sûr, l’élection de 2016 n’a pas plongé les États-Unis dans un univers semblable, mais il y a les fausses nouvelles, les faits tordus, les opinions présentées comme une réalité objective.

Et un président qui se contredit, qui relaie des faussetés.

« C’est frustrant. On s’attend à ce que le président soit bien informé.

C’est un homme qui penche beaucoup vers l’opinion…

[Plutôt que vers les faits] et je ne pense pas que beaucoup d’Américains font la différence. »

Sur l'écran d'un ordinateur, Jon Lapham
Sur l’écran d’un ordinateur, Jon Lapham Photo : Radio-Canada/Yanik Dumont Baron

C’est ce mélange des genres qui l’inquiète.

« Je ne veux pas que l’information soit diluée avec toutes ces sources partiales et d’opinions.

Parce qu’on commence à tout remettre en question.

On ne sait plus où se trouve la vérité. »

À 24 ans, Jon Lapham ne sait pas où se tourner pour bien comprendre le monde.

« Il y a une guerre au journalisme ces temps-ci. Tout le monde affirme que l’information de l’autre n’est pas crédible. »

– Jon Lapham

Une situation compliquée par l’attrait du gain.

Une bonne partie des textes qui circulent sur le web sont produits par des gens qui ne « le font que pour les clics.

C’est ça qui leur rapporte de l’argent. »

Jon Lapham pose un regard bien sceptique sur l’information qui circule jusqu’à lui…

Surtout si elle lui parvient grâce aux réseaux sociaux.

« Et ça finit souvent en chicanes.

Il n’y a plus de conversations productives. »

Comparer Pour S’informer

Depuis l’élection présidentielle, Jon Lapham ne s’informe plus de la même manière.

Il consulte plusieurs sources d’information en ligne.

Il préfère comparer, c’est un devoir qu’il se fait.

Jon Lapham passe aussi beaucoup de temps sur Tribeworthy…

Un site où les infos sont classées et critiquées par des lecteurs.

On mentionne les faiblesses d’un texte…

On souligne s’il relaie des faits ou des opinions…

Un peu comme Yelp ou TripAdvisor.

Ce site, c’est l’une des nombreuses méthodes trouvées par des Américains pour tenter d’y voir plus clair dans une société…

Où l’information est devenue une arme politique et où les sujets controversés sont utilisés pour diviser, pour enflammer les passions.

Jon Lapham a d’abord été attiré vers Tribeworthy parce qu’il connaît ses créateurs.

Il contribue aussi au site en offrant ses évaluations de textes d’information.

Une façon de corriger une faiblesse, de briser un vieux modèle dans lequel « l’information ne circule que dans une seule direction ».

Il croit que ces évaluations permettent d’y voir plus clair, de raffiner l’information partagée.

« En tant qu’ingénieur, je communique de l’information à des gens qui n’ont pas les mêmes connaissances techniques que moi.

Je vois bien qu’on ne se comprend pas toujours. »

Curieux & Ouverts

Cette façon de s’informer influence aussi ses conversations avec ses parents, deux partisans du président Donald Trump…

Qui discutent parfois avec leur fils plutôt progressiste, qui a appuyé Bernie Sanders. Un fils informé, critique, qui souhaite bâtir des ponts.

En ce début d’année – et dans cette ère de fausses nouvelles – Jon Lapham formule deux souhaits :

Que les Américains « soient plus curieux de l’information »

Qu’ils consomment et qu’ils soient plus ouverts aux opinions des autres.

Il espère que les Américains cesseront de tout voir avec des lunettes partisanes…

Qu’ils « s’ouvrent à l’autre, réalisent que la majorité des gens vivent dans le gris ».

Joanna Smith, Une Mormone Qui Résiste À Trump

Salt Lake City, Utah. Joanna Smith, 35 ans…

  A été sonnée par l’élection de Donald Trump.

Cette mère de quatre enfants a eu peur comme jamais auparavant.

« Quand j’ai su que cet homme allait devenir notre président, je suis allée rejoindre ma fille de 11 ans dans sa chambre…

Au milieu de la nuit, et nous avons beaucoup pleuré. »

Son État, l’Utah, est l’un des plus religieux et des plus conservateurs aux États-Unis.

Les républicains y règnent en rois et maîtres depuis 1968.

Joanna Smith avait toujours voté pour le parti de Ronald Reagan avant la présidentielle de 2016.

Joanna Smith
Joanna Smith Photo : Radio-Canada/Marcel Calfat

« Je ne pensais pas que Trump allait gagner, dit-elle.

Je ne voyais en lui aucune qualité pour gouverner ou rassembler le pays.

Les Américains ont sous-estimé sa vulgarité, certaines de ses politiques…

Et les accusations d’agressions sexuelles qui pèsent encore contre lui. »

Selon Joanna, beaucoup de femmes en Utah regrettent déjà d’avoir voté pour Donald Trump.

Militer Contre Trump

Cette mormone s’est réveillée après l’élection bien décidée à se battre contre Donald Trump.

Joanna est devenue du jour au lendemain une activiste et elle milite pour contrer les politiques de droite du milliardaire.

Elle a formé le groupe Utah Women Unite, l’un des 6000 groupes de résistance, aux États-Unis, nés de l’élection de Trump.

« Les gens autour de moi ont bien tenté de me convaincre de lui donner une chance afin qu’il puisse changer le pays pour le mieux…

Mais ses politiques anti-immigration et contre les femmes m’ont convaincue qu’il ne fallait pas attendre pour agir. »

Depuis an, cette femme énergique, qui enseignait à ses quatre enfants à la maison…Est de toutes les tribunes.

Tantôt au beau milieu d’une manifestation contre la réforme fiscale des républicains…

Tantôt en train d’appuyer les Dreamers, ces immigrants sans papiers arrivés aux États-Unis alors qu’ils étaient mineurs, qui sont maintenant menacés d’expulsion.

Joanna diffuse aussi constamment en direct sur Facebook.

Mobiliser Pour Changer Les Choses

« Donald Trump est dangereux et terrifiant, affirme-t-elle, pas seulement pour l’Utah, mais pour l’ensemble des États-Unis.

Il est président parce qu’il veut de l’attention, ce qui nous rend tous très vulnérables comme citoyens américains. »

Elle voit cependant dans l’élection de Donald Trump un aspect positif : des femmes se sont rassemblées et sont passées à l’action.

« J’ai réalisé que je n’étais pas seule.

Et ça, c’est un moteur très puissant pour changer les choses. »

Mais il y a un prix à payer en Utah pour sortir du rang. Et Joanna Smith le paie en ce moment.

« Mon activisme politique m’a fait perdre des amis de longue date.

J’ai rompu les liens avec ma famille qui ne partage pas mes idées politiques. C’est difficile. »

– Joanna Smith

Elle a passé l’Action de grâce, une fête encore plus importante que Noël aux États-Unis, seule avec ses quatre enfants et son mari.

« L’histoire s’est écrite grâce à des gens qui ont osé parler et s’impliquer, lance cette mère de famille.

Les femmes doivent arrêter d’avoir peur…

Cette Époque Est Terminée

Yanik Dumont Baron journaliste, Christian Latreille journaliste, Marie-Pier Mercier illustratrice, Catherine-Amelie Meury journaliste à la recherche, Marcel Calfat réalisateur, Mathieu St-Laurent développeur…

Suite & Fin…

Amicalement De Louise

88888

Plus dans la section

Louise Bourgoin

Related Post