Le Projet

“Triskell, Bretagne sauvage”, c’est bien plus qu’un simple documentaire animalier. C’est avant tout un projet ouvert à tous les amoureux de la Bretagne et de la nature en général.

 Dans la mythologie celte, le triskell représente l’eau, l’air et la terre, mais aussi la naissance, la vie et la mort.

C’est en volant avec le goéland argenté, en nageant à coté du saumon atlantique et en suivant le hérisson dans sa quête d’un abri pour l’hiver que ce film nous fait découvrir le très riche patrimoine naturel breton et les histoires de ceux qui le peuplent.

Sternes avec leur poussin sur la colonie de l’île aux moutons…

 Ce documentaire représente un film patrimonial et fédérateur, dans lequel le plus grand nombre peut retrouver un peu de sa Bretagne.

Ici comme partout ailleurs, il devient essentiel de mieux connaître le monde qui nous entoure, pour redéfinir la place que nous occupons dans celui-ci.

Ce film doit permettre de mieux apprivoiser le patrimoine naturel Breton pour mieux se le ré-approprier. Pour les plus jeunes, il doit éveiller la curiosité.

Pour les plus anciens, il doit la raviver. Ainsi, chaque spectateur doit pouvoir poser un regard neuf sur la nature de sa région et, plus généralement, sur les trésors du vivant.

Jour de tempête à la pointe du Raz…

 L’équipe

 Le documentaire est porté par 4 réalisateurs issus des 4 départements de la région Bretagne…

Tous sont jeunes, ils ont fait des études de biologie à l’université de Rennes 1 suivies d’une formation de documentaire animalier à l’IFCAM (institut francophone de cinéma animalier de Ménigoute)

Romain, Matthieu, Lucas et Basile (de gauche à droite) : L’équipe du film.

– Matthieu Le MAU , 27 ans, Cotes d’Armor : Originaire de Guingamp, Matthieu se spécialise dans la prise de vue sous marine professionnelle. C’est le débrouillard du groupe, il n’hésite pas à bricoler et imaginer des techniques pour réaliser des prises de vue toujours plus originales et au plus près des animaux.  

– Romain Guenard , 26 ans, Finistère : Originaire de Fouesnant, romain est le cadreur “tout terrain”. A l’aise aussi bien en apnée qu’encordé le long d’une falaise, il aime se sentir dans des environnements sauvages. Il n’est jamais aussi heureux que lorsqu’il est au milieu d’une colonie d’oiseaux marins.  

– Basile Gerbaud , 25 ans, Ille et vilaine : Originaire de Saint Malo, Basile est un spécialiste de la prise de vue animalière. Il a acquis avec le temps des connaissances naturalistes précieuses. Quelles que soient les circonstances il incarne la bonne humeur du groupe.  

  • Lucas Allain , 28 ans, Morbihan : Originaire de Baden, Lucas sait réunir et motiver les troupes. Avec une grande sensibilité esthétique, Lucas à le souci du détail. Amoureux du Golfe du Morbihan, il en connait les moindres recoins. Lucas est aussi à l’aise sur terre que sur mer.

Matthieu filmant la tempête à l’île grande.

C’est ce lien de travail et d’amitié qui nous a poussé à réaliser ce projet. Au cours du tournage, nous nous sommes filmés pour réaliser de petits épisodes de making-of.

Découvrez ici le premier épisode, les autres seront diffusés au fur et à mesure de l’avancée du projet sur notre page facebook : Triskell – Bretagne sauvage.

Les éléments seront le fil conducteur du film. Pour nous mener à travers les milieux aériens, aquatiques puis terrestres, le goéland argenté, le saumon atlantique et le hérisson d’Europe seront nos guides.