Quoi De Mieux Que De Commencer La Semaine Avec Humour…

Bonjour, Aujourd’hui Pour Les Lundi De  L’humour…

Je Vous Présente Des Blagues Variées & Hilarantes…

Nous venons d’apprendre qu’un terrible tremblement de terre évalué à 8.1 selon l’échelle Richter vient de secouer le Moyen Orient !  Deux millions de musulmans y ont perdu la vie et plus d’un million sont sévèrement blessés.

Iraq et Iran sont complètements détruits, la population mondiale est sous le choc.

Les USA ont envoyé des troupes à l’aide.

L’Arabie Saoudite envoie du pétrole.

La Nouvelle-Zélande expédie bétail et vivres.

L’Asie fait parvenir de la main d’œuvre pour la reconstruction.

L’Angleterre envoie des équipes médicales.

L’Italie , désireux de participer retourne deux millions de musulmans afin de remplacer les disparus.

Dieu bénisse l’Italie !
Foutument, intelligents ces Italiens !

Les gars vont adorer !!! Les copines un peu moins surement…

C’est un gars qui va au poste de police rapporter que sa femme a disparu…

Le gars : Ma femme est partie faire les boutiques et elle n’est pas revenue depuis deux jours.

Policier : Combien mesure-t-elle ?

Le gars : Je ne lui ai jamais demandé.

Policier : Maigre ou grosse ?

Le gars : Pas maigre ; elle est peut-être grosse.

Policier : Couleur des yeux ?

Le gars : Je ne saurais pas dire.

Policier : Couleur des cheveux ?

Le gars : Je ne sais plus, elle change chaque mois.

Policier : Qu’est-ce qu’elle portait ?

Le gars : Une robe ou un pantalon – me rappelle plus exactement.

Policier : Était-elle en voiture ?

Le gars : Oui

Policier : Description de la voiture, s’il vous plaît…

*****************************************

Le gars : Une Audi gris anthracite V6 super turbo 3.0 litre avec une transmission tiptronic semi-automatique à 6 rapports, phares LED à diodes, GPS intégré, sièges en cuir couleur chamois, attache-remorque, et une légère égratignure sur la porte du conducteur.

Et là, le gars se met à pleurer….

Policier : On se calme, on va la retrouver, votre voiture …

 
*****************************

Le curé d’un village perché en Provence…

Il est midi, le curé d’un village perché en Provence descend à vélo depuis l’église en direction du resto Chez Marius.

Ses freins lâchent et, horreur, il fonce droit vers les murs des premières maisons.

Mon Dieu, faites quelque chose, je vais mourir fracassé.

Une dame sort de son mas et répand le contenu de sa boîte de poudre d’Ajax sur le chemin.

Arrivé à cette hauteur le vélo s’arrête et le curé est sauvé.

Oh miracle, merci Madame, mais comment est-ce possible ?

C’est très simple, Ajax est la meilleure poudre arrêt curé.

En remerciement, dit le curé, je vous offre un lunch Chez Marius.

Merci mais mon mari Jean vient de décéder et ce midi je vais au cimetière auprès de sa tombe.

Quel grand malheur, je vous accompagne et je prierai avec vous.

Près de la tombe, la dame s’agenouille et fond en larmes.

Le curé sort une fiole de sa poche et en répand quelques gouttes sur la pierre tombale.

Dans un bruit de tonnerre celle-ci s’ouvre et Jean réapparait, bien vivant ! Un miracle, j’ai retrouvé mon Jean, mais comment est-ce possible.

C’est très simple, Cif est le meilleur déterre Jean.

***********************************************


Interrompant son cours, l’instituteur interpelle un élève…

– Tu ne m’écoutes pas !

– Mais si, m’sieur !

– Tu mens, je t’ai vu bailler.

– Justement, m’sieur, ça prouve que je vous écoutais.

*************************************

Après avoir quitté la salle de réveil, un malade se retrouve dans sa chambre d’hôpital et a presque aussitôt la visite du chirurgien.

– Bonjour monsieur, je suis le chirurgien et j’ai deux nouvelles à vous apporter, une bonne et une mauvaise. La mauvaise est, qu’à la suite de votre accident de la circulation, j’ai été obligé de vous amputer du pied droit.

– Et la bonne nouvelle ?

– La bonne est que votre voisin de lit qui chausse du 45 comme vous a été amputé du pied gauche avant-hier.

– Et alors ?

– Il est d’accord pour acheter avec vous une paire de chaussure en commun.

*****************************************

Un antiquaire arrive dans une ferme et aperçoit un gros minet qui boit son lait dans une belle écuelle qu’il identifie…

Comme datant de l’époque romaine. Cachant au mieux son enthousiasme, il dit au paysan :

– Ma femme a toujours eu très envie d’avoir un chat. Si vous voulez vous débarrasser de celui-là, je vous l’achète.

– Pourquoi pas, répond le fermier affable. Si vous me donnez cent cinquante euros en liquide, il est à vous.

– Marché conclu, déclare l’antiquaire qui fait mine de partir et revient sur ses pas en ajoutant nonchalamment :

– Pour que minet ne soit pas trop dépaysé loin de son environnement, je vais récupérer son écuelle…

– Ah non ! rétorque le fermier, pas question car ce bol m’a déjà permis de vendre dix chats en six mois.

*********************************************

Dans un restaurant assez sélect et très traditionnel, on proclame bien nettement sur les menus et plusieurs affichettes…

“Dans cet établissement rien n’est fait à la machine”.
Un client qui méditait devant son addition se lève soudain

et demande à voir la cuisine.

Surpris et plutôt outré, le maître d’hôtel s’étonne :

– Monsieur a paru satisfait de son repas.

– C’était vraiment parfait !

– Dans ce cas, Monsieur désire surement s’assurer que notre devise est respectée ?

– En quelque sorte, oui, car voyez-vous comme j’ai oublié ma carte bleue,

il me reste des bras, si vous n’utilisez  pas de lave-vaisselle.

*********************************


– Martine, dit maman, va voir si le charcutier a des pieds de porc…

Un quart d’heure plus tard, la fillette revient :

– Alors ? interroge la mère.

– Je n’ai pas pu voir. Il avait des chaussures.

***********************************************

Au tribunal, un jeune homme comparait pour le vol dont l’accuse un agriculteur du même village.

Après l’audition d’un témoin, le juge dit à l’accusé :

– Le témoin vous accuse fermement d’avoir volé une caisse contenant six douzaines d’oeufs frais !

Qu’avez-vous à dire pour votre défense ?

L’accusé répond avec indignation :

 C’est faux, monsieur le juge, c’est un double mensonge : d’abord je n’ai pas volé ces oeufs, et en plus, il n’étaient pas frais !

*********************************************

Deux esquimaux se plaignent des rigueurs de l’hiver

– J’ai claqué des dents toute la nuit, dit le premier, pas toi ?

Impossible, répond l’autre. Elles étaient dans un verre près de mon lit et l’eau était gelée !

**************************************************

Ce matin, M. Durand arrive au bureau en piteux état : un oeil poché, une dent branlante… et chacun s’interroge.

– Chaque année, répond-il au 1er avril, j’aime bien faire quelques plaisanteries. Vers trois ou quatre heures du matin,

je téléphone à quelques amis en disant : “Devinez qui vous appelle ?

Ses collègues attendent la suite.

– Hier, il y en a un qui a deviné.

**************************************************


Une petite fille à sa maman…

– Tiens, maman, je te rends l’argent que tu m’as prêté pour acheter des timbres.

J’ai réussi à glisser les enveloppes dans la boite aux lettres à un

moment ou l’employé ne me regardait pas.

**********************************************

C’est l’hiver. Il fait très froid. Une maman, parlant de ses enfants, dit à une voisine…

– Mon premier a la grippe, mon deuxième à un bon rhume et mon troisième a une angine.

– Et votre tout ?

– Ma toux ? Elle est contagieuse. C’est pour ça qu’ils sont tous malades.

*********************************************

Une petite fille rentre de l’école.

– Tu as bien travaillé en classe ? demande sa maman.

– Oui, la maîtresse a été très contente de moi.

– Ah… C’est bien. Et elle t’a dit quoi ?

– Que j’en savais trop…

– Elle a dit ça ? dit la mère pleine d’admiration.

 Presque. Elle a dit exactement : “Mon Dieu, si j’avais trente élèves comme toi,

je n’aurais plus qu’à quitter l’enseignement”.

************************************************

Un PDG arrive le lundi matin à son bureau en se cachant la tête derrière sa serviette car il a les deux yeux pochés. Sa secrétaire effarée lui demande…

– Patron, mais qu’est-ce qui vous arrive ? Vous avez été attaqué dans le parking souterrain ? Non, non, funeste weekend ! Voyez mon oeil droit,  c’est ma femme, elle a appris que j’avais une maîtresse.
Le gauche, c’est ma maîtresse, quand elle a su que j’étais marié.

********************************************

Dans un magasin de chaussures, une cliente s’inquiète, après avoir essayé une vingtaine de modèles :

– Celle-ci, dit-elle au vendeur, me conviennent parfaitement. La teinte me plaît, le talon juste à la taille désirée,

j’y suis bien à l’aise. Mais, si je me décide aussi vite, qu’est-ce que je vais faire ensuite de ma journée ?

*********************************************


Un gamin rentre tout fier de l’école :

Super ! J’ai été le seul à répondre à la question de la maîtresse.

Et c’était quoi cette question ? demande maman.

C’était heu… Qui a posé ces punaises sur ma chaise ? 

***************************************************

Korine Côté – Humoriste from Productions Hugues Pomerleau on Vimeo.

Amicalement De Louise

Bonne semaine !

88888

Plus dans la section

Louise Bourgoin

Related Post