Accueil Louise Bourgoin LES TROUVAILLES SAVANTES DU VENDREDI / DE LOUISE / PAR VANESSA HAUGUEL...

LES TROUVAILLES SAVANTES DU VENDREDI / DE LOUISE / PAR VANESSA HAUGUEL ETC /

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Les Trouvailles Savantes Du Vendredi…

De Louise…Par…Vanessa Hauguel…

Le Mystère Des « Vampires » Polonais…Résolu….Etc…

Les étranges sépultures de prétendus vampires en Pologne, semblent finalement trouver explication. Ces squelettes enterrés aux alentours du 17ème et 18ème siècles dans le cimetière de Drawsko, avaient été retrouvés avec une pierre dans la machoîre et une hachette sous la gorge.

Manifestement, les chercheurs savaient que ces défunts étaient craints et considérés comme des vampies par la population de l’époque, mais pourquoi ? 

À l’époque, le vampirisme était une croyance populaire. On accusait de vampires les personnes non baptisées ou encore les victimes de mort violente.

Pour les empêcher de revenir hanter les vivants, on bloquaient la machoîre des défunts à l’aide d’une pierre et plaçait une petite machette, ou faucille, au niveau du cou ou de l’abdomen: si le vampire venait à se réveiller, il se couperait la tête ou s’éventrerait aussitôt.

Les défunts découverts en Pologne ne semblaient cependant ni étrangers, ni victimes de mort violente, laissant à nouveau planer le mystère de ces sépultures.

Suite à de plus récentes recherches et analyses chimiques, une équipe de chercheurs a conclu qu’il s’agissait probablement des premières victimes d’une large épidémie de choléra.

Les habitants d’alors ne connaissant pas la maladie, les malades ont été perçus comme des vampires.

Les scientifiques mènent toutefois d’autres analyses sur les fameux squelettes afin d’en apprendre davantage sur leurs histoires.

———————————————–

Des Médicaments Pour Vivre Plus Longtemps…

Catégories

Biologie

Intérêt général

curiosités

Une équipe de chercheurs du Scripps Research Instituteen collaboration avec d’autres instituts ont identifié une combinaison de médicaments pouvant ralentir considérablement les signes du vieillissement et les maladies en lien.

La recherche publiée dans Aging Cell révèle, en effet, que des médicaments de la famille des sénolytiques parviendraient à combattre les cellules sénescentes – qui jouent un rôle important dans le développement de maladies en lien avec l’âge – et ce, sans endommager d’autres cellules.

Sur 46 médicaments testés en laboratoire sur des cellules sénescentes, 2 ont donné des résultats probants : le Sprycel et la quercétine. En combinant les deux, les chercheurs ont constaté plusieurs effets, notamment une amélioration de la fonction cardiovasculaire, une meilleure endurance, une réduction des symptômes de fragilité et finalement, une longévité accrue.

Selon les chercheurs, ce serait une première grande étape vers le développement de médicaments pouvant prolonger la durée de vie et la bonne santé.

Les médicaments devront toutefois passer d’autres tests afin de confirmer qu’ils sont sécuritaires, en particulier sur le long terme.

————————————————————–

La Conscience persiste Après La Mort,Selon Une Nouvelle Étude…

Source: Oshonews.com

 Catégories

Science et nature

Médecine

curiosités

Qu’advient-il de notre esprit lorsque l’on meurt et après la mort ? Une équipe de scientifiques s’est penchée sur la question, en menant la plus grande étude jamais menée sur l’expérience de la mort. Les chercheurs de l’Université de Southampton, dirigée par Sam Parnia, ont observé sur quatre ans, les processus cognitifs de 2060 patients au sortir d’un arrêt cardiaque. L’objectif: observer et valider les expériences des survivants en matière de conscience après un décès clinique.

Près d’un patient sur deux assurait avoir eu une « conscience étrange » de ce qui lui arrivait après l’arrêt cardiaque, et ce, pendant environ trois minutes. 46 % témoignaient quant à eux d’un « sentiment de peur », 9 % d’une « expérience de mort imminente » et 2 % ont carrément affirmé être « pleinement conscients ».

Près de 46% des patients ont également rapporté avoir des « flashs » de mémoire ou la sensation de déjà-vu; en lien avec la peur, la nature, la lumière vive, la violence et la famille.

mort imminente

Cette étude fournit donc des résultats indiquant que la conscience semble perdurer trois minutes après la mort, même si le cerveau s’arrête généralement dans les 20 à 30 secondes après que le cœur se soit arrêté.

La recherche marque ainsi une nouvelle étape dans le monde de la science, jusqu’ici plutôt incrédule face à ces questions. Ce “paradoxe médical” reste bien sûr à être corroboré, à l’aide d’autres expériences.

“De toute évidence, l’expérience entourant la mort mérite d’autres véritables enquêtes sans préjudice », a déclaré Sam Parnia.

Selon lui, la littérature scientifique devrait en effet prendre le sujet plus au sérieux. Les résultats de cette recherche ont été publiés récemment dans la revue traitant de réanimation médicale, Resuscitation.

Pour consulter l’étude: http://www.resuscitationjournal.com/article/S0300-9572(14)00739-4/abstract

—————————————————————

Les Changements Climatiques Ont Un Impact Psychologique…La « Solastalgia « …

 

À cause des changements climatiques, l’homme pourrait souffrir de plus en plus de “solastalgia”, selon Glenn Albrecht, instigateur du concept, philosophe de l’environnement et professeur au Département d’études environnementales de l’Université de Murdoch, en Australie.

“Solastalgia” mettrait un mot sur l’impact psychologique entraîné par la dégradation de l’environnement ou d’un habitat, et décrirait plus particulièrement la détresse émotionnelle ressentie lorsque nous perdons ou assistons à la détérioration de terres familières ou bien-aimées.

Pour illustrer l’idée, Albrecht donne l’exemple d’une population affectée par l’exploitation de mines de charbon à ciel ouvert à New South Wales et comment les transformations du paysage et la vue de la pollution ont affecté leur moral, entraînant un certain “mal du pays”.

Ces symptômes seraient également semblables à ceux observés chez les victimes d’une catastrophe naturelle comme Katrina: augmentation du nombre de dépressions, de la violence familiale, anxiété, abus d’alcool, etc.

Les chercheurs expliquent qu’un bouleversement environnemental ou climatique, causerait en effet un stress intense sur un individu et une collectivité. 

Selon Albrecht, les Occidentaux seraient pour l’instant moins affectés. Toutefois, le trop-plein d’information et de désinformation sur les changements climatiques engendrerait une “sorte d’écoparalysie” ou “d’écoconfusion”; un sentiment d’impuissance et d’incertitude face à cette menace… 

Qu’il s’agisse d’éco-anxiété ou de la « solastalgia », ces concepts rappellent que l’environnement joue un rôle capital dans l’équilibre mental humain.

Amicalement De Louise

Bonne Fin De Soirée !

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here