Les Trouvailles Riches & Savoureuses

Du Jeudi De Louise…

L’énergie Renouvelable Devient Plus Compétitive Que Le Nucléaire…

Malgré tout ce qu’on a pu entendre, le prix du solaire et de l’éolien est en train de s’effondrer à vitesse grand V… Le progrès est passé par là !

Par
Axel Leclercq
 

Dossier Ce sujet fait partie de notre Dossier Energie Renouvelable.

Les pro nucléaires et les partisans des énergies fossiles n’ont cessé de le répéter : les énergies renouvelables sont vouées à l’échec car beaucoup trop chères à produire.

Mauvaise foi ou manque de clairvoyance ?

Quoi qu’il en soit, l’histoire est en train de leur donner tort, et pas qu’un peu : depuis quelques mois, les prix du solaire et de l’éolien s’effondrent littéralement ! Détails et explications.

À Abou Dhabi (Émirats arabe unis) une centrale électrique solaire va proposer un tarif encore jamais vu : 21,5 euros le mégawattheure d’électricité. En soi, ce chiffre ne vous parlera peut-être pas beaucoup.

Alors, à titre de comparaison, sachez que le contrat de la future centrale nucléaire EPR d’Hinkley au Royaume-Uni (conçue par le français Arvea) garantit un prix de 108€ le mégawattheure ! Voilà qui vous place un record…

Source : Solar Reserve

Et n’allons pas croire qu’Abou Dhabi serait un cas isolé. Au Chili, une centrale solaire propose déjà un prix de 26€ le mégawattheure. 

Des chiffres impressionnants quand on sait que le précédent record datait seulement de 18 mois… et qu’il s’établissait encore à 43 euros ! En un an et demi seulement, les tarifs du solaire ont donc volé en éclat !

Et l’éolien ? Dans une moindre mesure, c’est la même chose. Là aussi le record a explosé. Alors qu’en 2015 le suédois Vattenfall avait surpris tout le monde en proposant un prix à 103€ le mégawattheure, voici que le Danois Dong Energy fait déjà beaucoup mieux avec 72,7€ le mégawattheure !

Crédit photo : Dabarti CGI / Shutterstock

La course aux records dans l’énergie renouvelable est donc lancée, et rien ne semble pouvoir l’arrêter !

Certains souligneront avec raison que ces performances économiques ne peuvent être atteintes partout dans le monde (pas le même climat, ni les mêmes coûts de production). Ils ont raison, mais la tendance observée est malgré tout incontestable et générale. À ce sujet, voici ce qu’a écrit le site Geopolis .

« En fonction des régions du monde, les prix varient plutôt entre 60 et 80 dollars le mégawattheure pour le solaire et l’éolien terrestre. Il n’empêche que les prix ne cessent de baisser, grâce à une industrialisation de ce type de production. »

Autrement dit, le renouvelable serait donc désormais plus compétitif que le nucléaire, une énergie dont le coût est aujourd’hui estimée à 82 dollars le mégawattheure par l’Agence internationale de l’énergie atomique !

L’atome battu sur son propre terrain ? Même les plus fervents défenseurs du renouvelable ne s’attendaient pas à une victoire si rapide…

Source : Shutterstock

Cet effondrement des prix est en soi une excellente nouvelle. Il prouve qu’une énergie propre et renouvelable peut être produite sans ruiner le consommateur.

Cependant, attention au contrecoup : des prix faibles peuvent fragiliser voire ralentir les investissements.

 


 

Quoi qu’il en soit, ces chiffres inattendus et impressionnants ont de quoi nous rendre optimistes…
L’avenir est plus que jamais aux énergies renouvelables !

Lire aussi : Le Chili a tout misé sur le solaire. Résultat ? L’électricité est devenue gratuite !

Vous avez aimé ? Soutenez-nous, partagez !

**************************

Wildpoldsried : Le Village Bavarois Autosuffisant En Énergie… & Même Plus…

L’indépendance énergétique, une utopie ? Voici le village de Wildpoldsried au sud de l’Allemagne en Bavière. Un exemple particulièrement réussi !

Dossier Ce sujet fait partie de notre Dossier Energie Renouvelable.

Il y a 18 ans, Wildpoldsried, petit village allemand de Bavière, a décidé de sortir du nucléaire et s’est donné pour objectif de devenir autosuffisant en énergie d’ici 2020.

Mais c’était sans compter l’engouement et la motivation de ses habitants qui ont permis de réussir ce pari bien avant l’heure ! Explications.

En 1999, Wildpoldsried a décidé d’agir et de tourner au vert…

Pour se faire, il a fallu investir dans les énergies renouvelables, construire des bâtiments basse énergie avec des matériaux écologiques, assurer la protection de l’eau et de ses ressources et, bien sûr trouver l’équilibre entre production et consommation.

Il faut dire que sans l’implication de ses quelques 2600 habitants, l’application d’une telle politique locale n’aurait peut-être pas connu un succès si rapide…

Du développeur informatique à l’imprimeur en passant par le laitier ou même le maire, tout le monde a mis la main à la pâte. Les uns posent des panneaux solaires sur leurs toits, les autres investissent dans la construction d’éoliennes ou de nouveaux bâtiments écolos basés sur l’utilisation du bois.

Grâce à toutes ces nouvelles installations et à une prise de conscience générale, le village a non seulement vu diminuer de 65% ses émissions de CO2 mais, aussi produit dorénavant 321% d’énergie de plus que nécessaire, soit cinq fois plus que prévu !

Une très belle surprise, et un énorme bénéfice puisque conformément aux avantages consentis par l’État, ce surplus d’énergie peut être revendu au réseau électrique régional, et cela représente des sommes non négligeables…

De cette manière, le village réalise un bénéfice de 4 à 6 millions d’euros par an, lui permettant ainsi de continuer à investir dans ses (très) encourageants projets écologiques… et limite les impôts locaux.

Arno Zengerle, le maire de la commune expliquait à l’AFP : « La participation des habitants est l’élément le plus important. »

Un habitant de 33 ans

« Pour moi, c’était un choix logique. Je suis né ici, j’ai grandi avec l’idée que Wildpoldsried est le village de l’énergie renouvelable, alors je m’y suis intéressé très tôt. »

Un habitant, à propos des éoliennes dans lesquelles il a investi : « Je

les aime. »

« Ma mise de départ s’élevait à 100 000 euros. Je récupère chaque année environ 6% de cette somme. »

Aujourd’hui, tous les bâtiments publics de Wildpoldsried sont autosuffisants.

Le village prévoit même, dans un futur proche, l’installation d’une station de recharge solaire et la mise à disposition de voitures électriques ainsi que, en partenariat avec Siemens, l’installation d’une smart-grid dont l’objectif est de répartir l’électricité produite à l’ensemble du village le plus intelligemment possible et de continuer à faire des économies d’énergie de manière plus efficace encore.

Et, comme si cela ne suffisait pas, en agissant ainsi, le village a relancé son tourisme ! Situé au fin fond de la campagne bavaroise, Wildpoldsried n’avait rien d’une grande attraction… Mais ce que ce village et ses habitant ont accompli attire de plus en plus de curieux d’horizons différents portés sur l’écologie et l’autosuffisance.

Autrement dit, c’est vraiment tout bénef !

Ce village est un très bel espoir pour l’avenir des hommes et de la planète. Espérons que l’idée fasse des petits !

Wildpoldsried

Commune en Allemagne

Wildpoldsried est une commune de Bavière, située dans l’arrondissement d’Oberallgäu, dans le district de Souabe. Elle a été élue [par qui ?]
 

 
Superficie : 21,35 km²

Météo : 20 °C, vent N à 6 km/h, 38 % d’humidité

Population : 2 553 (31 déc. 2008)

Hôtels : 3 étoiles (prix moyen : 134 $). Afficher les hôtels

Heure locale : jeudi 14 h 17

Vous avez aimé ? Soutenez-nous, partagez !

**************************

Islande : Thor…Un Puits Thermique 10x Plus Efficace Grâce Aux Volcans…

L’Islande espère tirer profit au maximum de la chaleur de ses sols en côtoyant de prêt la lave de ses volcans. Une aventure inédite et fascinante !

Dossier Ce sujet fait partie de notre Dossier.
Energie Renouvelable.

Grâce à la forte présence de zones volcaniques, la production d’énergie thermique occupe déjà 25% de la production totale d’énergie sur le sol Islandais. Mais grâce à « Thor », la donne pourrait encore s’accélérer !

« Thor », c’est le dieu du tonnerre dans la mythologie nordique, mais c’est aussi le nom d’une nouvelle centrale géothermique islandaise qui puise son énergie au plus près de l’activité volcanique souterraine de l’île. Une expérimentation inédite.

Le forage de ce puits de 4km de profondeur s’est terminé le 25 Janvier 2017 et selon les premières estimations du projet expérimental, il pourrait produire jusqu’à 10 fois plus d’énergie qu’un puits de gaz, de pétrole ou même qu’un puits thermique traditionnel.

Sous terre, les hautes chaleurs permettent de chauffer l’eau présente dans les différentes couches terrestres et de créer de la vapeur. Depuis la crise du pétrole en 1970, l’Islande a commencé à construire des puits permettant de récupérer cette vapeur pour actionner des turbines afin de la transformer en énergie.

Mais « Thor » devrait permettre de faire fonctionner les turbines de manière super efficace : à une telle profondeur, la chaleur produite par la lave des volcans permettrait de porter les températures autour de 430°C.

Combinée à la pression très forte présente en sous-sol, les liquides présents sous terre devraient se transformer en une vapeur qui n’aura ni la forme d’un gaz ni celle d’un liquide, mais une forme qu’on nomme « supercritique », et qui serait bien plus efficace.

« Nous attendons de ce puits une rentabilité énergétique de 5 à 10 fois supérieure à celle d’un puits traditionnel aujourd’hui.

Nous aurions besoin de 30 à 35 puits conventionnels pour alimenter une ville comme Reykjavik avec ses 212 000 habitants contre seulement 3 ou 5 puits supercritiques.  »

– Albert Albertsson, ingénieur à HS Orka, la compagnie islandaise en charge du forage.

Principal avantage d’un tel puits ? Le coût ! Grâce à cette nouvelle technologie, le prix de l’énergie devrait encore descendre sur le territoire islandais ! Mais est-ce que cette énergie renouvelable est réellement propre ?

« Bien que l’énergie géothermique soit préférable au gaz, au charbon ou au pétrole, elle n’est pas complètement renouvelable et dépourvue de problèmes.

Dès qu’on commence à forer, il faut gérer notamment la pollution au sulfure, et les émission de CO2. » – Martin Norman, spécialiste en économie durable à Greenpeace.

D’ailleurs, l’institut d’études économiques de l’université d’Islande a prévu en Février que le pays ne serait pas en mesure de tenir ses engagements contractés lors de la COP21, notamment à cause de l’essor du tourisme de masse et de son industrie du silicium et de l’aluminium…

Face à ce constat alarmant, le gouvernement a rapidement réagi en doublant les taxes sur les émission de CO2 et en supprimant les incitations financières pour les industries polluantes. Il en a profité pour rappeler ses objectifs à long terme : réduire la dépendance du pays aux hydrocarbures, notamment à travers la voiture électrique !

En attendant, le puits « Thor » a deux ans pour convaincre les scientifiques et l’équipe du projet de la faisabilité économique du « Projet de forage profond de l’Islande » (IDDP), qui devrait permettre à « Thor » d’avoir des petits frères !

Une expérience intéressante et prometteuse, dont on espère qu’elle permettra à terme de concilier efficacité énergétique et respect de la nature !

Vous avez aimé ? Soutenez-nous, partagez !

**************************

Aux Pays-Bas,,,100% Des Trains Roulent Désormais À L’éolien !

En moins de deux ans, ce territoire a su relever un défi pour le moins audacieux et enthousiasmant ! Comment s’y est-il pris ? Explications !

Dossier Ce sujet fait partie de notre Dossier,
Energie Renouvelable

Ils l’avaient promis, ils l’ont fait ! Désormais, aux Pays-Bas, tous les trains sont propulsés par le vent, autrement-dit, par l’électricité éolienne !

Une performance unique, remarquable et exemplaire qui prouve une nouvelle fois avec panache qu’il existe des alternatives propres et efficaces aux énergies carbones et au nucléaire. Explications.

Fin 2015, les Pays-Bas s’étaient fixé un défi plutôt gonflé : faire rouler tous les trains du pays exclusivement grâce au vent, et ce, dès 2018. Eh bien, non seulement c’est réussi mais, en plus, le pari a été relevé avec un an d’avance ! En effet, depuis le 1er janvier dernier, 100% des trains néerlandais circulent désormais à l’éolien.

Pour parvenir à un tel niveau de performance, les Pays-Bas utilisent de l’électricité produite par ses propres fermes éoliennes (50% de l’énergie nécessaire) mais aussi de l’électricité produite en Belgique et en Scandinavie.

Pourquoi multiplier ainsi les sources ? Pour éviter de mettre tous les oeufs dans le même panier, éviter d’être dépendants d’une éventuelle hausse des prix et, surtout, garantir la continuité de l’approvisionnement.

Une seule éolienne tournant pendant une heure serait capable de propulser un train sur 200km. Grâce à cette performance notable, les 600 000 usagers quotidiens des trains néerlandais voyagent désormais tous les jours grâce à la seule force du vent… Génial, non ?

Pourvu que cette nouvelle démonstration de force des énergies renouvelables inspirent le reste de l’Europe ! À quand un TGV Marseille-Paris roulant à la seule force du mistral ?!

Lire aussi : Un métro propulsé par le soleil et le vent ? Quand on veut, on peut ! Le Chili montre l’exemple.

*************************************

Chez Ilek…L’électricité Vendue Est 100% D’origine Renouvelable & Locale

Le meilleur moyen d’encourager l’énergie renouvelable étant encore d’en consommer, ce fournisseur d’électricité séduit déjà de plus en plus de clients !

Dossier Ce sujet fait partie de notre Dossier.
 
Energie Renouvelable.

L’opinion publique est de plus en plus sensible à l’origine des produits consommés. On se demande si tel fruit est bio, si tel légume est produit localement ou si tel chocolat est issu d’un commerce équitable. Pourtant, et c’est un paradoxe, il est très compliqué de connaître l’origine de son électricité. Est-elle verte ?

Où a-t-elle été produite ? Difficile de savoir, difficile de choisir. Alors, pour éclairer le choix des consommateurs, un nouveau fournisseur propose une offre très claire : 100% de son électricité vendue est garantie locale ET d’origine renouvelable ! Présentations.

 


Ilek est une start-up toulousaine née il y a moins d’un an. Son créneau ? L’électricité… mais pas n’importe laquelle. À ses clients (de plus en plus nombreux), elle vend exclusivement une électricité produite localement par des producteurs d’énergies vertes (solaire, éolien et hydraulique).

Et, ce qu’il y a de fort, c’est que le produit ne coûte pas plus cher que celui vendu par EDF !

Pour tout comprendre, voyez cet étonnant reportage réalisé par France 3 :

Le monde de demain dépend en grande partie de la façon dont nous consommons aujourd’hui. En proposant une énergie propre et locale, Ilek (comme son concurrent Enercoop), nous offre la possibilité de faire un choix rationnel et citoyen. Nous aurions tort de nous en priver !

Pour en savoir plus : Ilek.

Vous avez aimé ? Soutenez-nous, partagez !

Amicalement De Louise


88888

Plus dans la section

Louise Bourgoin

Related Post