Une représentation de la sonde «Akatsuki».

IMAGE AP PHOTO/AKIHIRO IKESHITA VIA JAXA

Agence France-Presse
Tokyo

Une sonde spatiale japonaise est parvenue à entrer en orbite avec la planète Venus après avoir échoué une première fois il y a cinq ans, a annoncé l’agence spatiale japonaise.

La sonde nommée «Akatsuki», qui tournait autour du soleil est finalement parvenue à ses fins après sa seconde tentative lundi, a annoncé la JAXA (Japan Aerospace Exploration Agency).

«La sonde fonctionne normalement», a déclaré le chef de projet Masato Nakamura au cours d’une conférence de presse. «Nous allons mener une observation préliminaire pendant trois mois (…) Puis nous passerons à l’observation complète en avril», a-t-il précisé.

C’est la première fois qu’une sonde spatiale japonaise entre dans l’orbite d’une planète, selon la JAXA.

Akatsuki, qui signifie l’aube, avait quitté la Terre en 2010 pour une mission de 25,2 milliards de yens (279 198 800 $) pour observer l’atmosphère toxique et la surface volcanique extrêmement chaude de la deuxième planète par ordre d’éloignement du Soleil.

Mais l’appareil aux allures de boîte n’était pas parvenu à entrer dans le champ de gravité de la planète et était passé outre.

Amicalement De Louise

LE JAPON PLACE AVEC SUCCÈS UNE SONDE DANS L’ORBITE DE VENUS

88888

Plus dans la section

Louise Bourgoin

Related Post