Accueil Louise Bourgoin LA FRANCE SE RAPPELLE L’ATTAQUE CONTRE CHARLIE HEBDO

LA FRANCE SE RAPPELLE L’ATTAQUE CONTRE CHARLIE HEBDO

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Publié Le 07 Janvier 2017…

La France Se Rappelle L’attaque Contre Charlie Hebdo…

Un homme se recueille devant une plaque dédiée à la mémoire du policier Ahmed Merabet, tué lors de l’attaque dans les bureaux du magazine Charlie Hebdo.

Photo Eric Feferberg, AFP

La Presse Canadienne
Paris

Des hommages sont rendus samedi aux 11 personnes tuées par des islamistes il y a deux ans lors de l’attaque contre le journal satirique Charlie Hebdo.

Des hommages sont rendus samedi aux 11 personnes tuées par des islamistes il y a deux ans lors de l’attaque contre le journal satirique Charlie Hebdo.

Le 7 janvier 2015, deux extrémistes avaient fait irruption dans les bureaux du magazine pour assassiner plusieurs employés et dessinateurs de grand renom.

Après avoir été hébergée par le journal Libération, la rédaction de Charlie Hebdo a emménagé dans des locaux tenus secrets, et fortement protégés.

Les 12 millions d’euros gagnés avec les ventes records du numéro des survivants sont consacrés en grande partie à la sécurité des lieux, en raison des nombreuses menaces reçues, comme l’a indiqué l’avocat du journal, Christophe Thévenet, au réseau de télévision français BFMTV.

L’argent doit aussi permettre à Charlie Hebdo de lancer de nouveaux projets.

Charlie Hebdo : deux ans après, « il y a une susceptibilité qui est encore plus grande »

Damien Meyer, AFP

Deux ans après la tuerie qui a décimé Charlie Hebdo, que reste-t-il de la liberté d’expression incarnée par la rédaction du journal satirique ? Pour Riss, le directeur de la publication, la situation est encore plus sensible.

Le 7 janvier 2015, il y a deux ans jour pour jour, la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo a été décimée par deux terroristes islamistes. À travers les 11 victimes tombées rue Nicolas-Appert, à Paris, c’est la liberté d’expression qui avait été attaqué ce jour-là.

Aujourd’hui, alors que plusieurs commémorations sont organisées en hommage aux victimes, que reste-t-il de cette liberté, qu’est devenu l’esprit Charlie ?

Interrogé par France Inter, Riss, le directeur de la publication de l’hebdomadaire satirique, qui avait été blessé lors de l’attaque, estime que, deux ans après la tuerie, la situation est encore plus sensible, même si la liberté d’expression reste capitale.

« En ce qui concerne Charlie, quand on fait certains dessins, maintenant, il y a des réactions internationales virulentes, de Russie, de Jordanie et d’Italie, a-t-il déploré.

On a l’impression qu’il y a une susceptibilité qui est encore bien plus grande qu’avant par rapport à l’humour et à la satire ». Et d’ajouter : « Sur le papier, la liberté existe toujours mais son exercice est plus timoré ».

« Charlie est mort le 7 janvier »

De son côté, Zineb El Rhazoui, reporter de Charlie Hebdo, qui ne se déplace plus sans protection policière, a estimé que « Charlie est mort le 7 janvier ».

La journaliste de 35 ans, qui a formalisé son départ de la rédaction, explique à l’AFP avoir « l’impression » que Charlie Hebdo suit « une ligne éditoriale exigée par les islamistes avant les attentats, c’est-à-dire que Mahomet n’est plus dessiné ».

Elle s’est ‘interrogée « sur la faculté » de l’hebdomadaire « de continuer à porter le flambeau de l’irrévérence et de la liberté absolue ».

Mardi, le directeur de la publication déclarait : « Si demain on met en couverture une caricature de Mahomet, qui va nous défendre ? Personne, à part un ou deux intellectuels. On nous dira: ‘Vous êtes fous, vous l’avez bien cherché.' ».

Zineb El Rhazoui, qui a publié en octobre un essai intitulé « Détruire le fascisme islamique », aux éditions Ring, affirme comprendre que Charlie Hebdo se sente trop « seul à monter au front » mais « il ne faut pas que nos collègues soient morts pour rien.

Si cela ne tenait qu’à moi, je continuerais ». Et d’affirmer être « toujours Charlie, évidemment ».

Avec AFP

Vidéo par FRANCE 2

Texte par FRANCE 24

Première publication : 07/01/2017

Amicalement De Louise

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here