Publié Le 30 Juin 2017…

La Féministe Française Simone Veil S’éteint À 89 Ans…

Simone Veil en 2011

Photo Boris Horvat, Agence France-Presse

Charlotte Hill
Agence France-Presse
Paris

Grande figure de la vie politique en France, survivante de la Shoah, européenne et féministe convaincue, Simone Veil, qui avait porté la loi légalisant l’avortement dans le pays en 1974, est décédée vendredi à 89 ans.

« Ma mère est morte ce matin à son domicile. Elle allait avoir 90 ans le 13 juillet », a annoncé à l’AFP l’avocat Jean Veil, fils de cette centriste historique attachée aux valeurs morales et républicaines.

Mme Veil s’était notamment illustrée en faisant voter en 1974 la loi portant son nom sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Elle était alors ministre de la Santé sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing.

Son difficile combat pour faire adopter cette loi – contre une partie de la droite – a fait d’elle, pour longtemps, la personnalité politique la plus populaire de France.

 Née le 13 juillet 1927 à Nice et fille d’un architecte, Simone Veil est une rescapée des camps de la mort, où elle avait été déportée à 16 ans. Elle avait rencontré à l’Institut d’études politiques de Paris son futur mari Antoine Veil, décédé en 2013.

Elle a été la présidente du premier Parlement européen élu au suffrage universel, et membre du Conseil constitutionnel de 1998 à 2007.

Son décès a suscité une pluie de réactions unanimes en France, dans la classe politique comme dans la société civile.

Source : Simone & Antoine Veil dans le jardin de leur maison en Normandie.

« Puisse son exemple inspirer nos compatriotes, qui y trouveront le meilleur de la France », a déclaré le président Emmanuel Macron sur Twitter.

Son prédécesseur socialiste, François Hollande, a salué auprès de l’AFP une femme qui « a incarné la dignité, le courage et la droiture ».

L’ex-président Valéry Giscard d’Estaing, 91 ans s’est dit « bouleversé ». « C’était une femme exceptionnelle qui avait connu les plus grands bonheurs et les plus grands malheurs de la vie », a-t-il estimé.

« Simone Veil reste immortelle », a estimé un autre ancien président, Nicolas Sarkozy, confiant son admiration et son amour pour la défunte.

« Courage et humanité »

Source : Une Vie De combats… Mme Veil, 82 ans, occupera le treizième fauteuil de la vénérable institution, laissé A l’Académie française …

Tous les partis politiques français, depuis l’extrême droite de Marine Le Pen dont le père avait pourtant violemment combattu Mme Veil, jusqu’à la gauche radicale de Jean-Luc Mélenchon, ont rendu hommage à celle qui « appartient au meilleur de notre Histoire », selon les mots de ce dernier.

La mairesse de Paris, la socialiste Anne Hidalgo, a annoncé vouloir donner son nom « à un lieu marquant » de la capitale.

Antonio Tajani, le président du Parlement européen, a quant à lui estimé que le message de Simone Veil sur « le droit des femmes en Europe » et sur l’antisémitisme restait « vivant ».

« Elle avait vécu dans sa chair les déchirements tragiques de l’Europe et avait su, par son engagement politique, contribuer à bâtir une paix durable en Europe », a renchéri de son côté le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, dans une lettre adressée à Emmanuel Macron.

Source : Années 50 – Simone Veil dans les années 50. Cette rescapée des camps de la mort, où elle a perdu sa mère, son père et son frère, choisit de conserver le numéro tatoué sur son bras.

“J’ai le sentiment que le jour où je mourrai, c’est à la Shoah que je penserai”, confie-t-elle en 2009. © Collection privée

lepoint.fr…
  Modifié le 30/06/2017 à 19:10 – Publié le 30/06/2017 à 12:12

Simone Veil s’est éteinte. La France se souvient avec émotion qu’il doit à cette femme lumineuse et droite la loi qui, en 1974, légalisa l’avortement. Une loi qui, aujourd’hui, va (presque) de soi.

Mais que de combats pour arracher un vote positif à cette Assemblée conservatrice, « presque exclusivement composée d’hommes », comme elle le rappela à la tribune ce 26 novembre 1974 où elle entra dans l’histoire.

Du coeur au ventre – 13h15 Le Dimanche (2012) from Alice Gauvin on Vimeo.

Documentaire d’Alice Gauvin. 38 minutes. Diffusé le 28 octobre 2012 dans 13h15 Le Dimanche sur France 2.

Il y a 40 ans, une jeune fille de 17 ans, Marie-Claire était jugée au Tribunal de Bobigny. Jugée pour avoir avorté.

Nous sommes en 1972 et l’avortement est interdit en France.
Les femmes avortent quand même, dans la clandestinité et des conditions dramatiques, parfois au péril de leur vie.

Des femmes, des médecins vont s’engager pour briser la loi du silence et obtenir une loi qui autorise l’interruption volontaire de grossesse.

C’est l’histoire d’un combat, d’un débat passionné. Sur la vie, la mort, et un acte encore tabou aujourd’hui.

« Aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l’avortement » dira Simone Veil à la tribune de l’Assemblée nationale. « Il suffit d’écouter les femmes ».

Images Guillaume Beaufils
Son Claire Combaluzier
Montage Myriam Semerjian

Ce combat n’était pas le premier. Il y avait eu d’abord celui dans les camps où elle fut déportée à 16 ans en 1944, et où elle vit mourir sa mère. Il y en eut d’autres. Pour l’Europe, ce grand idéal, elle fit sa première campagne électorale.

Victorieuse, elle conquit dans la foulée le siège de présidente du Parlement européen. Elle osa même se mettre en congé du Conseil constitutionnel en 2005, ulcérée par la grande démagogie de la campagne pour le « non ». Elle se battit également pour le centre, sa famille politique.

De ses débuts comme magistrate, où elle cherche à améliorer la vie des détenus, à son second passage au ministère de la Santé, son action politique fut discrète, efficace, concrète. Puis, retirée de la vie politique, elle entreprit de se battre pour la mémoire, elle qui avait été si longtemps silencieuse sur son passé de déportée.

Car Simone Veil ne fut jamais au-dessus de la mêlée. Ses choix étaient tranchés, sa langue pouvait être acérée. Une grande figure oui, devenue consensuelle au fil du temps, mais sans rien renier de ses convictions.

La Forêt des Livres from pierre schwartz on Vimeo.

Chaque année, le dernier dimanche d’août a lieu en Touraine l’évènement « La Forêt des Livres », une signature-dédicace sous les arbres centenaires du village forestier de Chanceaux-près-Loches.

Cette initiative de l’enfant du pays, l’écrivain Gonzague Saint Bris auteur d’une biographie de Balzac, est soutenue par le Conseil Général d’Indre et Loire présidé par Marisol Touraine et par des mécènes privés dont le premier est la Maison Lancel présidée par Marc Lelandais.

Elle donne lieu à une fête gratuite, populaire, culturelle et ouverte à tous. L’événement mobilise 300 bénévoles et 30 communes partenaires, il réunit 150 auteurs dans un village de 150 habitants et 60.000 visiteurs en une seule journée.

La presse américaine a qualifié ce phénomène de Woodstock de la littérature et de Glyndebourne de la culture. 2011, c’est l’Année Internationale des Forêts.

Le Ministère de l’Agriculture avec Bruno Le Maire prend part à La Forêt des Livres et c’est aussi l’occasion pour l’ONF (Office National des Forêts) présidé par Hervé Gaymard de présenter au public les métiers de la Forêt, son évolution, son avenir, sa richesse.

Enfin, la Fondation Yves Rocher sera présente pour illustrer son défi de planter avant 3 ans 50 millions d’arbres sur la planète.

Après Françoise Chandernagor et Bernard Pivot, de l’Académie Goncourt, Charles Aznavour, Maurice Druon, Hélène Carrère d’Encausse, Simone Veil, Jean d’Ormesson, de l’Académie Française, c’est Didier Decoin, Secrétaire Général de l’Académie Goncourt, qui sera le Président de la XVIe édition le dimanche 28 août 2011, avant première nationale à la rentrée littéraire.

La journée commencera à 9h00 par une messe donnée en souvenir des écrivains défunts de La Forêt des Livres célébrée dans la chapelle de Chanceaux par l’Abbé de la Morandais.

De 10h00 du matin à 13h00 le grand public est convié à assister au colloque culturel animé par Jean-Claude Narcy dans la Clairière Lancel. Le thème de cette année…

« Vos valeurs dans la vie et les valeurs de l’immatériel ». La journée se poursuit par un déjeuner sur l’herbe, l’allée des bouquinistes, l’allée de la BD, l’espace littérature jeunesse, le stand de lutte contre l’illettrisme, le café littéraire en plein air animé par Christian Panvert et la signature dédicace de 14h00 à 18h00. Dans l’après-midi on peut aussi assister à des lectures –

Un balcon en forêt de Julien Gracq – à des pièces de théâtre, dont celle de Thibaut d’Anthonay sur Oscar Wilde et celle de Pierrette Dupoyet intitulée Sand, prénom George ou l’Aurore d’une liberté, ou découvrir en exclusivité dans la mairie de Chanceaux l’exposition d’un jour d’un inédit fabuleux.

« Le Carnet retrouvé de Balzac » grâce au Musée des Lettres et Manuscrits et à Gérard Lhéritier, son président-fondateur. Pour la première fois, cette pièce rarissime est offerte à la curiosité du public, c’est aussi le retour en Touraine de la pièce majeure de la conception de cette cathédrale de papier qui est La Comédie Humaine, dans cette vallée de l’Indre où Balzac a écrit et conçu ses romans les plus importants.

A 18h00, au balcon du chalet des chasseurs, c’est la remise des prix « Les Lauriers Verts de la Forêt des Livres », qui souvent anticipent les choix des jurys littéraires de la rentrée, révélant une pépinière de talents. A 20h00 concert exceptionnel de Grand Corps Malade et scène ouverte avec les Slameurs rabelaisiens.

Les écrivains retourneront à Paris par le Littératour Orient-Express de Trains Expo, à bord duquel leur sera servi un dîner de Gala-Dali pour le lancement du Daligramme.

Les plus grandes plumes françaises : Françoise Chandernagor, Jean-Marie Rouart, René de Obaldia, Didier Decoin, Irène Frain, Boris Cyrulnik côtoient lors de ces noces de la nature et de la culture des personnalités pluridisciplinaires qui signent leurs ouvrages…

Telles Charles Aznavour, Marie Drucker, Patricia Kaas, Antoine de Caunes, Nikos Aliagas, Laurent Gerra, Tomer Sisley, Claude Lelouch, Patrice Leconte, Francis Perrin, Flavie Flament, Sarah et Marc Lavoine ou le Prince poète Henrik de Danemark.

Comme le dit le Président-Fondateur de La Forêt des Livres, Gonzague Saint Bris, Les livres sont issus des arbres, il faut que les écrivains reviennent avec l’hommage de leurs feuilles.


Film réalisé par Gonzagues Saint Bris /Culture drone http://www.laforetdeslivres.com

Télé-pilote de drone et camera;Pierre Schwartz http://www.pierreschwartz.fr

http://www.sweetdrone.com/wp/

Lire aussi Simone Veil – « Nous vous aimons, Madame » et le grand entretien qu’elle avait accordé au « Point » en 2007

Le grand rabbin de France, Haïm Korsia, a salué une femme « déterminée et toujours digne », qui avait choisi, à la fin de sa vie, de consacrer son énergie à la Fondation pour la mémoire de la Shoah créée en 2000.

Le Planning familial français a quant à lui rendu hommage à sa « bagarre » pour le droit à l’avortement, un combat qui « demeure d’une brûlante actualité ».

Après un début de carrière au ministère de la Justice, Mme Veil est la première femme à devenir secrétaire générale du Conseil supérieur de la magistrature (1970-74).

Elle est nommée ministre de la Santé en 1974. Tête de liste du parti centriste français UDF lors des premières élections au Parlement européen au suffrage universel en 1979, elle renonce à siéger au gouvernement pour devenir présidente du Parlement européen (1979-1982). Elle y siégera jusqu’en 1993.

De 1993 à 1995, Mme Veil est ministre d’État, ministre des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville, dans le gouvernement de droite d’Édouard Balladur, sous la présidence de François Mitterrand.

Avocate du Oui au référendum de 2005 sur la Constitution européenne, elle écrit en 2007 une autobiographie à succès Une vie dans laquelle cette ennemie de la langue de bois au fort caractère raconte son destin de rescapée des camps, son athéisme, son féminisme.

En 2008, Simone Veil est élue à l’Académie française et, en 2012, élevée à la dignité de grand-croix de la Légion d’honneur, la plus haute distinction honorifique française.

Amicalement De Louise

88888

Plus dans la section

Louise Bourgoin

Related Post