Démographie Du Viêt Nam

La démographie du Viêt Nam se caractérise par une population jeune, une forte diversité ethnique et un regroupement de la population dans les plaines littorales, principalement les deltas du fleuve Rouge et du Mekong.
 
Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale jusqu’à 1954, la population a crû chaque année de 1,5 %, puis de 4 % de 1954 à 1960. De 1960 à 1975, la hausse s’est stabilisée à 3 % avant de retomber à 2,2 % jusque dans les années 1990.
 
Depuis lors, la croissance annuelle de la population s’établit à 1 %. Ces taux élevés n’ont été égalés, dans l’Asie du Sud-Est, que par les autres pays de la péninsule indochinoise, le Cambodge et le Laos. Ils ont conduit à un doublement de la population en 32 ans.

Ils s’expliquent par un recul constant de la mortalité depuis 1945, jusqu’à atteindre les 7 ‰ actuelle — avec toutefois d’importantes disparités selon les ethnies — et en particulier une mortalité infantile relativement faible par rapport aux autres pays asiatiques.

Parallèlement, les taux de fécondité et de natalité se sont maintenus à des niveaux élevés jusque dans les années 1970, respectivement à hauteur de 6 naissances par femme et de 40 ‰.

Passée cette date, la natalité a subi un repli constant jusqu’à atteindre les 17 ‰ actuels. Le Viêt Nam a donc achevé sa transition démographique.

La population vietnamienne est majoritairement composée de Viêt, officiellement appelés Kinh (86 %), et de 53 ethnies minoritaires, principalement représentées dans les montagnes du Nord (30 à 40 % de la population) ou dans les provinces de Cao Bang, Hà Giang, Lạng Sơn, Lai Chau et Sơn La.

Pami ces ethnies, quatre comptent plus d’un million de représentants (Tày, Thai, Muong et Khmer), treize comptent de 100 000 à 900 000 représentants et 36 en comptent moins de 100 000. Certaines comptent seulement quelques centaines de représentants, comme les Brâun, environ 300.

Les populations de langues austroasiatiques sont largement majoritaires. Elles parlent des langues du groupe des langues viêt-muong (vietnamien, muong, chut et thô) et le khmer.

On trouve également des langues hmong-mien (trois ethnies représentant 1,5 million de personnes).

Il y a également des langues tai-kadai (12 ethnies représentant 4 millions de personnes).

Enfin, les langues austronésiennes sont parlées par 830 000 individus réparties en 5 groupes : Jarai (317 000 individus), Êdê (270 000 individus) et Cham (100 000 individus), héritiers du royaume du Champâ.

Les ethnies de langues sino-tibétaines comprennent neuf ethnies pour un million d’individus, dont 800 000 Hoa, Chinois du Viêt Nam.

Portail du Viêt Nam

 


Amicalement De Louise

 

88888

Plus dans la section

Louise Bourgoin

Related Post