Balade À La Découverte De La Commune De Pienza En Toscane

Pienza est une commune italienne du Val d’Orcia, en province de Sienne.
Le centre historique de Pienza est inscrit sur liste du patrimoine mondial de l’humanité établie par l’UNESCO.
 
Centre Historique De La Ville De Pienza

C’est dans cette ville toscane que les concepts urbanistiques de la Renaissance furent appliqués pour la première fois, à la suite de la décision prise par le pape Pie II, en 1459…

De transformer sa ville natale et de confier cette œuvre à Bernardo Rossellino. Celui-ci mit en pratique les principes de son maître Leon Battista Alberti et construisit…

L’extraordinaire place Pie-II, autour de laquelle s’élèvent le palais Piccolomini, le palais Borgia et la cathédrale à l’aspect purement Renaissance mais dont l’intérieur s’inspire du gothique tardif des églises d’Allemagne du Sud.

Valeur Universelle Exceptionnelle

Brève Synthèse

Pienza, situé sur une colline dominant le Val d’Orcia, à 53 km au sud-est de Sienne, fut établit à la période médiévale sous le nom de Corsignano.

Le village fut renommé et reconstruit à la fin du XVe siècle par le pape Pie II. Né dans cette ville toscane, Enea Silvio Piccolomini fut un grand humaniste avant d’être élu pape en 1458.

Les concepts urbanistiques de la Renaissance furent appliqués pour la première fois lorsque le pape Pie II confia à l’architecte Bernardo Rossellino le soin de transformer son lieu de naissance.

Rossellino appliqua les principes de son mentor, Leon Battista Alberti, penseur et architecte humaniste, auteur du premier traité d’architecture de la Renaissance.

Le pape fut aussi influencé par le cardinal philosophe allemand, Nicolà Cusano et la tradition gothique allemande.

Cela est évident à l’intérieur de la cathédrale de Pienza qui est du même style gothique que les églises du sud de l’Allemagne tandis que l’aspect extérieur est purement Renaissance.

Le clocher allie des formes gothiques et Renaissance.

La nouvelle vision de l’espace urbain se matérialisa dans la superbe place de forme trapézoïdale, la Piazza Pio II.

La construction des principaux édifices autour de la place commença en 1459 et comprend la cathédrale ainsi que le palais Piccolomini, le palais Borgia (ou palais épiscopal), le presbytère, l’hôtel de ville et le palais Ammannati.

Le plan de la ville médiévale fut largement respecté, un nouvel axe principal, le Corso Rosselino, fut construit pour relier des deux portes principales ménagées dans l’enceinte médiévale, qui fut aussi reconstruite à cette période.

Le projet de Pie II, qui consistait à faire de cette ville sa résidence d’été, impliquait la construction et la reconstruction d’une quarantaine d’édifices, publics et privés, qui achevèrent de transformer la ville médiévale en une création de la Renaissance italienne.

Ces constructions incluaient de nouveaux édifices pour les cardinaux de la suite papale ainsi que 12 nouvelles maisons pour la population près des murs d’enceinte et de la Porta al Giglio.

En tant que première application du concept humaniste et Renaissance de l’urbanisme, la ville occupe une position riche et originale dans le développement du concept de ‘ville idéale’ planifiée et joue un rôle important dans le développement urbain ultérieur en Italie et ailleurs.

Critère (i) : l’application du principe de la Renaissance de “ville idéale” à Pienza, et en particulier pour le groupe d’édifices autour de la place centrale, résulte en un chef d’œuvre du génie créateur humain.

Critère (ii) : le centre historique de Pienza, en tant que première application du concept humaniste et Renaissance de l’urbanisme, devait jouer un rôle important dans le développement urbain ultérieur en Italie et ailleurs.

Critère (iv): les bâtiments entourant la place centrale de Pienza sont un exemple exceptionnel de la conception humaniste et Renaissance.

Intégrité

Les limites du site, définies par les murs d’enceinte d’origine, comprennent tous les éléments essentiels qui contribuent à justifier la valeur universelle exceptionnelle du bien.

L’ensemble créé par Pie II a conservé son intégrité structurelle et visuelle essentiellement intacte dans toutes ses composantes.

Les menaces pesant sur le centre historique sont essentiellement dues à l’afflux de touristes, qui requiert une amélioration du système de gestion des visiteurs.

En outre, la hausse de la valeur des biens immobiliers constitue un risque de dépopulation qui aurait un impact sur la cohésion sociale de la ville.

L’entretien général des bâtiments historiques est globalement centré sur les problèmes d’ordre géologiques.

L’instabilité du sol, en particulier sur la place, a causé des problèmes de structure sur la cathédrale dès sa construction.

Un comité directeur a été créé par la délégation du ministère italien du patrimoine et des activités culturelles, la province de Sienne et la ville de Pienza, dans le but d’actualiser et de mettre en œuvre le plan de gestion du bien.

88888

Plus dans la section

Louise Bourgoin

Related Post