Blagues Variées & Hilarantes…

Du Samedi…

Deux types sous la douche après un match de tennis…

Le premier remarque que le second a un énorme bouchon enfoncé entre les fesses.
Il lui dit :
– Dis donc, t’as vu ? T’as un bouchon entre les fesses !

  • Oui, oui, je sais, répond l’autre en soupirant. Ça date d’avant-hier, je m’étais engueulé avec ma femme et je suis sorti faire une balade pour me calmer. En marchant, j’ai machinalement botté dans une vielle lampe à huile toute rouillée.
  • – Et alors ?

    – Alors un drôle de type en est sorti et s’est mis à gueuler :
    “Bonjour, je suis Léon le génie… tu m’as libéré… je t’accorde trois voeux.”
    – Et alors ?

    – Alors j’ai répondu: “Me fais pas chier, OK ?”

    Des étudiants sont en train de passer un examen plutôt difficile. La fin du temps imparti arrivée, le professeur surveillant demande à tout les élèves de poser leur stylos et de ne plus rien écrire sur leur copies.

     Mais un des étudiant n’obéis pas et continue d’écrire.
    – Hé vous, le test est terminé posez votre stylo
    Mais l’étudiant n’en fait rien et continue d’écrire en toute hâte ses dernières phrases
    – Posez immédiatement votre stylo ou je vous fous 0!!

    L’étudiant nie l’avertissement et continue d’écrire. Dix bonnes minutes plus tard, il va rendre sa copie au prof.
    – Je ne prends pas votre copie dit le prof

    – Savez-vous qui je suis ?? demande l’étudiant…
    – Non et je m’en fous…
    – Vous ne savez vraiment pas ?
    – Non !

    L’étudiant soulève alors la moitié de la pile de copies rendues et y glisse la sienne, jette les papiers en l’air et s’en va.
    – Ok, parfait !

    Sur un bateau dans la tempête déchainée, un mousse peu large d’épaule a une peur bleue et se gèle les roubignoles à cause des déferlantes qui arrosent le pont.

    Soudain, un éclair foudroie le mat du navire, qui aussitôt prend feu (c’est dire la puissance de l’éclair, parce qu’avec toute cette flotte…) 

    Le mousse, voyant là une occasion de se réchauffer, se blottit contre le mat en espérant récupérer un peu de la chaleur de l’incendie maintenant éteint.

      Moralité: L’étroit mousse se terre dans les cendres du mat ( les trois mousquetaires d’Alexandre Dumas… ) !

    Un homme voyageant en avion avait un urgent besoin d’utiliser les toilettes.  

    Cependant, chaque fois qu’il se levait pour y aller, elles étaient toutes occupées. L’hôtesse qui avait vu l’urgence de la situation du pauvre homme, lui proposa d’utiliser la toilette réservée aux hôtesses.

    Elle l’avertit cependant de ne pas toucher aux boutons qui s’y trouvaient. L’homme entre donc dans la toilette, s’asseoit et pousse un soupir de soulagement. Il remarque quatre boutons à côté du papier hygiénique: ET AT PP EAT.

    Et bien sûr, il commet l’erreur que tous les hommes commettent en n’écoutant pas leur femme… Il se laisse emporter par la curiosité et appuie sur le premier bouton “ET”. Immédiatement, un doux jet d’Eau Tiède lui caressa le derrière. “Wow! Super! Les hôtesses ont droit au traitement de faveur!” 

    Encouragé par sa première expérience, il décide d’appuyer sur le bouton “AT”   …
    Aussitôt, un courant d’Air Tiède lui assèche confortablement les fesses….  
    “Aaahhh. Je comprend pourquoi les hôtesses mettent autant de temps aux toilettes! Avec ce genre de service…”
      

  • Il appuie donc avec anticipation sur le bouton “PP”. Aussitôt, il se fait légèrement poudrer les fesses par un doux applicateur de Poudre Parfumée.

      “Super! Cette toilette est vraiment géniale!”  

    Il appuie donc sur le dernier bouton: “EAT”.  
    Lorsque l’homme se réveille dans sa chambre d’hôpital, il est confus et souffrant.

    Il appelle la garde pour lui demander ce qui s’est passé. Il explique qu’il était dans la toilette des hôtesses et tout ce dont il se souvient, c’est une douleur intense puis plus rien.  

    – Je comprend, explique l’infirmière. Vous avez dû avoir beaucoup de plaisir jusqu’à ce que vous décidiez d’appuyer sur le bouton d’Extraction Automatique de Tampon.

    Pourquoi ne faut-il pas juger une femme sur ce quelle dit ?
    Parce que ce serai vraiment trop injuste pour elle.

    La femme est comme le globe terrestre :

    Entre 15 et 25 ans elle est comme l’Afrique; chaude, à moitié vierge et à moitié inexplorée.

    Entre 25 et 35 ans elle est comme l’Asie; Exotique et mystérieuse.

    Entre 35 et 45 ans elle est comme l’Amérique; Déjà bien connue, mais encore belle et pleine de ressources.

    Entre 45 et 55 ans elle est comme l’Europe; Traversée de long en large, et fatiguée, mais vous pouvez encore trouver des endroits intéressants.

    Entre 55 et 65 ans elle est comme l’Australie; Tout le monde sait où elle se trouve mais personne ne pense réellement à y aller.

    Une fois, deux gars se parlaient:
    – Moi, ma femme c’est un ange!
    – T’es bien chanceux, la mienne est toujours en vie!

    Ne soyez pas méchants avec les femmes, la nature s’en charge au fur et à mesure que le temps passe.

    Qu’est-ce que les hommes ont en commun avec les carreaux de carrelage ?
    Si vous les posez bien la première fois….Vous pouvez leur marcher dessus toute la vie.

    Les hommes, et leur manière de faire… pipi !
    Le type sociable…

    – il se joint à ses amis pour une pisse qu’il en sente le besoin ou pas, étant donné que ça coûte rien et que ça engendre la compréhension.

    Le type gêné
    – Ne peut pisser quand on le regarde, prétend qu’il a déjà eu envie et revient plus tard.

    Le type nerveux
    – Sa braguette bloque, il se fâche et déchire le devant de son pantalon.

    Le type bruyant
    – Il siffle, chante, rote, pète et parle fort tout en se secouant.

    Le type stupide
    – Pisse dans la jambe de son pantalon, mouille ses souliers et sort la braguette ouverte.

    Le type talentueux
    – Il pisse sans se la tenir tout en arrangeant sa cravate.

    Le type lunatique
    – Il déboutonne sa veste, sort sa cravate et urine dans son pantalon.

    Le type enfantin
    – Regarde le fond de l’urinoir et admire les bulles.

    Le type vantard
    – Défait cinq boutons alors que deux suffiraient.

    Le type niais
    – S’amuse à faire des zigzags dans l’urinoir.

    Le type curieux
    – Essaie toujours de voir comment son voisin est équipé.

    Le type grognon
    – Il se tient devant l’urinoir tout en se parlant, pète, essaie de pisser mais n’y parvient pas. Pète à nouveau et sort en grognant.

    Le type hypocrite
    – Lâche un pet silencieux, renifle et jette un regard accusateur vers son voisin.

    Le type snob
    – Se tient à 1 mètre de l’urinoir et tient sa verge à deux mains.

    Le type très gros
    – Doit se reculer à plus d’un mètre de l’urinoir à cause de son ventre, pisse ‘en aveugle’ et mouille les chaussures de son voisin

    Le type nain
    – Va à la pissotière avec un escabeau, tombe dans l’urinoir et se noie

    Le type gros dur tatoué
    – Frappe son sexe sur le bord de l’urinoir pour l’égoutter

    Le type cochon
    – Trouvant tous les urinoirs occupés pisse par terre comme si rien n’était.

    Le type endormi
    -… >> Cliquez pour lire la suite

    Qu’a dit Dieu après avoir créé l’homme ?
    Je peux faire mieux !

    Quand un homme pense-t-il a mettre des bougies pour le dîner?

    Quand le courant tombe en panne.

    Quel est le comble pour un cuisinier ?
    C’est de ne pas être dans son assiette !

    Quel est le comble pour un pompier ?
    C’est d’être cocu est n’y voir que du feu !

    Quel est le comble du prof de banlieue ?
    C’est de partir le matin enseigner et de rentrer le soir en saignant !

Amicalement De Louise

88888

Plus dans la section

Louise Bourgoin

Related Post