Travailler à distance serait source d’économies d’énergie significatives, selon la Consumer Electronic Association (CEA), qui regroupe les principales entreprises de l’électronique américaines.

Le travail à distance assisté par les nouvelles technologies permettrait d’économiser de 9 à 14 milliards de kilowatts-heure (kWh) d’électricité par an, soit l’équivalent de la consommation d’un million de foyers.

88888

Plus dans la section

L'environnement, ça me concerne

Related Post