Depuis hier, les habitants de Washington vont payer 5 cents un sac plastique ou de papier dans tous les magasins d’alimentation de la capitale américaine, une mesure destinée à financer la dépollution d’une rivière.

En matière d’incitations à limiter l’usage des sacs non-biodégradables, les États-Unis se placent loin derrière le Canada ou l’Europe.

La ville de San Francisco a réussi à bannir en 2008 les sacs en plastique des supermarchés, ordonnant l’usage de sacs en papier, mais cette année, la municipalité de Seattle (nord-ouest) a dû renoncer, après un référendum, à imposer une taxe de 20 cents sur les sacs en plastique.

Quelque 122 000 sacs réutilisables vont être distribués aux consommateurs et les détaillants sont encouragés à récompenser les acheteurs équipés de sacs d’un crédit de 5 cents.

Des sacs en plastique continueront toutefois d’être distribués gratuitement lorsqu’ils sont utilisés pour empaqueter des journaux, des produits congelés, de la boulangerie ou des médicaments sur ordonnance.

88888

Plus dans la section

L'environnement, ça me concerne

Related Post
  • 31 October 2020 par › Planète Québec

    Des brevets verts

    Les brevets concernant des innovations visant à améliorer la protection de l’environnement o...Readmore
  • 30 October 2020 par › Planète Québec

    75.000 éco-prêts

    Les banques françaises ont accordé 75.000 éco-prêts en 2009, ces prêts permettant de financer ...Readmore
  • 29 October 2020 par › Planète Québec

    Pollution extrême en Belgique

    La Belgique a imposé, lundi dernier, une limitation de vitesse de 90 km/h sur l’ensemble du p...Readmore