Le collège du Biéreau, à Louvain-la-Neuve, vient de construire un nouveau bâtiment entièrement passif. Ce projet baptisé « Métis » a coûté un peu plus de 3 millions d’euros. Il abrite à la fois des classes, des locaux administratifs et une salle de sport.

C’est la première construction collective, indépendante et répondant aux standards énergétiques de la maison passive. Il ne s’agit pas d’une simple extension mais bien d’un ensemble complet et cohérent, composé de trois étages avec sept classes de maternelle, une salle des professeurs, des bureaux et locaux administratifs, une conciergerie, et une salle de sports de 339 mètres carrés.

Il est prévu de recourir à 30 tonnes de matériaux isolants écologiques (des flocons de cellulose insufflés dans des murs en ossature de bois de 30 à 50 cm d’épaisseur) pour arriver à un standard passif de 15Kwh par mètre carré et par an, soit une consommation d’énergie dix fois inférieure à celle d’un bâtiment classique.

Les concepteurs ont calculé qu’une fois en fonction, le bâtiment économisera 60 tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent de ce que peut absorber une forêt d’une superficie de 16 hectares.

Le budget global défini pour la construction de cette nouvelle école maternelle située dans le quartier du Biéreau à Louvain-la-Neuve est de 3,025 millions d’euros.

Pour les responsables du projet Métis, la construction passive est un choix rationnel et économique, mais aussi un engagement citoyen qui permettra aux enfants de vivre dans un milieu porteur de solutions pour les défis économiques et écologiques du futur.

88888

Plus dans la section

L'environnement, ça me concerne

Related Post