Journée difficile à la conférence de Copenhague sur le climat aujourd’hui, alors que la Chine, l’Inde et d’autres pays en développement ont boycotté les négociations une partie de la journée, en exigeant que les pays riches revoient à la hausse leurs objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Le secrétaire général de l’ONU, Ba Ki-moon, a d’ailleurs lancé un appel aux dirigeants du monde pour «trouver un compromis».

Sur le site de la conférence, le boycottage des pays africains et d’autres nations en développement a bloqué les débats une bonne partie de la journée. Des séances de travail ont dû être annulées, retardant les efforts pour régler des questions techniques en vue d’un nouvel accord international sur la lutte contre le changement climatique.

88888

Plus dans la section

L'environnement, ça me concerne

Related Post