BOGOTA — Le gouvernement colombien a décrété jeudi l’instauration de l'”état d’urgence environnemental” dans 25 de ses 32 départements touchés par incendies et gelées entraînées par le phénomène climatique El Nino.

La sécheresse provoquée par ce phénomène climatique et la chute inhabituelle des températures nocturnes menacent les récoltes et “les autorités cherchent ainsi à faciliter l’embauche d’équipes spécialisées et la gestion de l’aide internationale.

Le décret a notamment entraîné la fermeture de l’ensemble des parcs naturels de Colombie, l’un des dix pays au monde comptant la plus grande biodiversité, selon le gouvernement.

La Colombie compte deux saisons des pluies annuelles, considérées comme “l’hiver”, et deux saisons sèches, la deuxième s’étendant de décembre à mars environ.

En raison d'”El Nino”, la saison des pluies s’installant généralement entre les mois de septembre et décembre a été très courte et de faible intensité, suivie de journées particulièrement chaudes marquées par des incendies dans 77 municipalités, y compris Bogota, qui ont calciné près de 2.216 hectares de forêts
.
Les gelées nocturnes ont touché l’agriculture, en particulier la floriculture, mettant en danger les exportations de la Saint Valentin.

“El Nino”, réchauffement cyclique des eaux du Pacifique équatorial qui s’accompagne de manifestations atmosphériques inhabituelles dans le monde entier, a fait sa réapparition en juin 2009, et devrait persister jusqu’au premier trimestre 2010, selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

88888

Plus dans la section

L'environnement, ça me concerne

Related Post