Accueil La santé avant tout! Une greffe d’utérus permet la naissance d’un bébé en Suède, une première...

Une greffe d’utérus permet la naissance d’un bébé en Suède, une première mondiale

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :
Pour la première fois au monde, une femme née sans utérus a pu donner naissance à un bébé après avoir subi une transplantation d’utérus.

C’est une nouvelle prouesse remarquable en matière de greffe d’organe. En Suède, des médecins viennent d’annoncer une première mondiale : une Suédoise de 36 ans née sans utérus a réussi à donner naissance à un enfant. Comment ? Grâce à une transplantation d’utérus, selon la revue médicale The Lancet, qui a révélé l’opération.

Opérée en 2013, la Suédoise dont l’identité n’a pas été révélée souffre du syndrome de Mayer-Rokitansky-Küster-Hauser (MRKH). Souvent détecté à la puberté, il se caractérise par une absence totale ou partielle du vagin et de l’utérus, malgré la présence d’ovaires normaux. Selon les estimations, ce syndrome toucherait une fille sur 5.000 à la naissance.

Après des années de recherche, les médecins ont tenté des transplantations d’utérus sur plusieurs femmes. La mère qui vient d’accoucher fait partie d’un groupe de neuf Suédoises opérées l’année dernière. Mais d’autres femmes ont subi une opération similaire à travers le monde. La première greffe a eu lieu en 2000 mais s’est soldée par un échec. La première réussite date de 2011 et a été menée sur une Turque âgée de 21 ans.

Toutefois, si cette femme avait réussi à tomber enceinte, elle n’était malheureusement pas parvenue à mener sa grossesse à terme. D’où la prouesse réalisée par les médecins de l’université de Gothenburg en Suède.

Un utérus donné par une femme vivante

L’organe reçu par la Suédoise de 36 ans provient d’une amie de la famille âgée de 61 ans et qui était ménopausée depuis 7 ans lorsqu’elle a été opérée. Pour écarter les risques de rejet, un traitement immunosuppresseur a été donnée à la patiente et après un an, les médecins ont constaté que l’utérus semblait bien installé et fonctionnel.

Ils ont ainsi décidé de procéder à (…)


Lire la suite sur maxisciences.com

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel