Accueil La santé avant tout! On meurt de plus en plus tard, mais de quoi ?

On meurt de plus en plus tard, mais de quoi ?

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Sous l’effet du recul de certaines maladies infectieuses, hommes et femmes ont gagné six ans d’espérance de vie depuis 1990. Mais les maladies cardiaques restent la première cause de décès dans le monde.

L’espérance de vie moyenne est passée de 65,3 ans en 1990 à 71,5 ans en 2013, selon une étude sur la « Charge mondiale des maladies » publiée dans la revue médicale britannique The Lancet. Nous avons donc gagné six ans d’espérance de vie, grâce notamment aux progrès réalisés dans la lutte contre certaines maladies infectieuses (maladies diarrhéiques, tuberculose ou pathologies néonatales). Cette longévité s’est même particulièrement accrue dans certains pays en développement, tels que le Népal, le Rwanda, l’Ethiopie, le Niger ou l’Iran, qui ont gagné plus de douze ans d’espérance de vie.

Les maladies cardio-vasculaires en première position

Pour cette vaste étude financée par la fondation Bill Gates, 800 chercheurs internationaux ont passé en revue 240 causes de décès dans 188 pays du monde au cours des 23 dernières années. « Nous constatons d’importants progrès contre de nombreuses maladies, mais nous pouvons et devons faire encore mieux, » explique le docteur Christopher Murray, de l’Université de Washington (Etats-Unis) et principal auteur de l’étude.

Les maladies cardio-vasculaires sont en baisse mais elles demeurent la principale cause de mortalité, suivies de l’accident vasculaire cérébral (AVC), du cancer du poumon, des maladies pulmonaires obstructives chroniques et de la maladie d’Alzheimer.

Les maladies qui montent en puissance

Parmi les causes de décès, certaines maladies montent en puissance, en particulier les cancers du foie provoqués par des hépatites C (+125%), les troubles graves du rythme cardiaque (+100%), les maladies liées à la consommation de drogues (+63%), l’insuffisance rénale chronique (+37%) et le diabète (+9%).

En France également l’espérance de vie connaît une hausse (4,6 ans) depuis 1990. Les femmes vivent désormais jusqu’à 85 ans, ce qui nous place en 3e position mondiale après l’Andorre et le Qatar et les hommes jusqu’à 78 ans (en 21e position).

A lire aussi

Se (…) Lire la suite sur Topsanté

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel