Accueil La santé avant tout! La vitamine D réduirait les crises d’asthme

La vitamine D réduirait les crises d’asthme

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

La carence en vitamine D augmenterait de 25% les risques de crises chez les asthmatiques, selon les résultats d’une nouvelle étude scientifique israélienne publiée dans la revue médicale Allergy.

Les chercheurs de l’Université de Tel Aviv ont mené une étude de grande ampleur pour comprendre les effets de la vitamine D sur l’asthme. Ils ont analysé les données médicales de 307 900 personnes dont les niveaux de vitamine D ont été mesurés entre 2008 et 2012.

Les résultats de l’étude ont révélé que les crises d’asthme étaient corrélées avec une carence en vitamine D. Parmi les 4 616 asthmatiques qui présentaient un déficit en vitamine D, 15 % d’entre eux ont subi au moins une crise d’asthme au cours de l’année précédant leur premier test de vitamine D. En comparaison, parmi 8 265 asthmatiques dont les niveaux de vitamine D étaient normaux ou au-dessus de la norme, seuls 11 % en avaient eu une à la même période.

« Statistiquement, il ressort donc que le risque de crise d’asthme chez les asthmatiques présentant une carence en vitamine D est de 25 % plus élevé que chez les autres » affirme le docteur Confino-Cohen, allergologue et co-auteur de l’étude.

«Les personnes souffrant d’asthme devraient se faire mesurer leurs niveaux de vitamine D. En cas de carence, je leur recommande de consulter un médecin pour une prise de compléments », conclut docteur Confino-Cohen.

« Les patients asthmatiques peuvent souffrir de troubles du sommeil, de malaises et de difficultés à pratiquer des exercices physiques. L’augmentation des niveaux de vitamine D peut se faire facilement et pourrait améliorer leur qualité de vie ».

Une vitamine essentielle pour la santé

Si la vitamine D semble efficace pour réduire l’asthme, elle est essentielle pour la santé. Elle permet la fixation du calcium sur l’os pour le consolider et préviendrait les maladies cardiaques.

Or, une récente étude de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) révèle que plus de la moitié des Français (58%) manquent de vitamine D, avec une concentration inférieure à 20 nanogrammes par ml de sang. 15% sont même en carence (moins de 10ng/ml). Pour (…) Lire la suite sur Topsanté

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel