Accueil La santé avant tout! La fatigue chronique cacherait des anomalies cérébrales

La fatigue chronique cacherait des anomalies cérébrales

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Etude – La plupart des personnes souffrant du syndrome de fatigue chronique (SFC) présentent, selon une étude publiée mercredi, des anomalies cérébrales…

Le syndrome, appelé encéphalomyélite myalgique, se caractérise notamment par une fatigue persistante et inexpliquée qui perdure pendant des mois, voire des années, malgré le repos. Et c’est sur ce syndrome que se sont penchés les auteurs de l’étude publiée, mercredi, dans la revue médicale américaine Radiology. 

Une étude, réalisée avec différentes techniques de scanners sur quinze patients atteints d’encéphalomyélite myalgique, qui a démontré que des personnes souffrant du syndrome de fatigue chronique (SFC) présentent des anomalies cérébrales.

Deux parties du cerveau plus épaisses

Les résultats ont révélé que les personnes souffrant du syndrome de fatigue chronique ont un volume légèrement plus faible de substance blanche, composée de fibres nerveuses transportant des messages entre les neurones. Les chercheurs ont également constaté chez les sujets souffrant de ce syndrome des anomalies dans deux parties du cerveau qui relient le lobe frontal et le lobe temporal. 

«Plus ces deux parties du cerveau sont anormales, à savoir plus épaisses dans leur apparence, plus les symptômes sont sévères», souligne le Dr Michael Zeineh, professeur à la faculté de médecine de Stanford en Californie.

Un million de personnes touchées aux Etats-Unis

Bien que cette recherche ne porte que sur quinze malades, les techniques d’imagerie sont, selon les chercheurs, «prometteuses» comme outil de diagnostic afin d’identifier les personnes souffrant de cette pathologie.

Considérée comme une maladie neurologique, l’encéphalomyélite myalgique (associée au gonflement des glandes lymphatiques, à des problèmes gastro-intestinaux ou une tension artérielle anormale) apparaît souvent de façon soudaine, entraînant une détérioration rapide et importante de la santé. Selon les Centres de contrôle et de (…) Lire la suite sur 20minutes.fr

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel