“Tout se passe bien ?” C’est la question posée par une Polonaise de 19 ans en pleine opération du cerveau. Iga Jasica était en train de subir une ablation d’une tumeur cancéreuse, dans un hôpital de Katowice (Pologne), lorsqu’elle s’est réveillée de son anesthésie, ont raconté plusieurs médias anglo-saxons dimanche 4 janvier, dont l’Irish Mirror (en anglais).

Sauf que, précise Sciences et Avenir, les médias se sont emballés un peu vite. Il ne s’agit pas d’une anesthésie mal calculée : ce réveil a été programmé par l’équipe médicale.

 

Une technique récente, la craniotomie éveillée

“Les neurochirurgiens, précise le journal scientifique, ont eu recours à une technique de plus en plus courante : la craniotomie (ouverture du crâne) éveillée. Le principe de cette stratégie chirurgicale qui peut paraître effrayante consiste à faire interagir le patient pendant que le chirurgien procède à l’ablation de la tumeur.”

Comme l’explique la jeune fille opérée sur son profil Facebook, toujours selon Sciences et Avenir, “l’objectif est de tester les fonctions du cerveau avant d’inciser ou d’enlever des éléments afin d’éviter les lésions”. Cette technique, apparemment, n’entraîne pas de douleur.

Après l’opération, Iga Jasica a affirmé ne pas se souvenir de grand-chose : “Le médecin m’a dit qu’il m’avait parlé de chats, car je les aime beaucoup. J’ai loupé Noël en raison de cette opération, mais c’est le meilleur cadeau que l’on pouvait me faire car je me sens mieux maintenant.”

Retrouvez cet article sur Francetv info

88888

Plus dans la section

La santé avant tout!

Related Post