Dès le printemps 2016, les homosexuels pourront donner leur sang. Un tabou vient d’être levé mais ces donneurs devront s’engager à n’avoir eu aucun rapport sexuel pendant douze mois. Une contrainte qui s’explique par un risque de contamination au VIH, 70 fois plus élevé chez les homosexuels.

Comportement à risques

Douze mois, un délai qui s’aligne sur la plupart des pays autorisant les homosexuels à donner leur sang mais les associations françaises y voient une discrimination. “On souhaitait que la notion de population à risque disparaisse au profit de comportement à risques, ce qui n’est malheureusement pas le cas puisque aujourd’hui effectivement c’est une avancée mais malheureusement 12 mois d’abstinence c’est encore quelque chose d’assez hypocrite”, explique Yohann Roszéwitch, président de SOS homophobie. En 2017, les règles du don du sang pour les homosexuels pourraient se rapprocher de celles appliquées aux hétérosexuels. 

Retrouvez cet article sur Francetv info

88888

Plus dans la section

La santé avant tout!

Related Post