Top Santé imagine la consultation de Marie-Hélène, 51 ans, qui décide de consulter son généraliste, car elle se sent vraiment gênée par des douleurs au niveau du cou.

Marie-Hélène : Je vous assure que je ne suis pas douillette. Mais ce matin, je me suis dit : heureusement que j’ai rendez-vous, car il faut que je fasse quelque chose.

Le docteur : Expliquez-moi comment cela a commencé. C’est apparu un matin, un soir, soudainement ?

Marie-Hélène : C’est venu très progressivement, d’abord des petites douleurs de temps en temps dans le cou et un peu les épaules. Mais maintenant, c’est parfois trois jours de suite, comme ces jours-ci, surtout le matin.

Le docteur : Et la nuit, cela vous réveille ?

Marie-Hélène : Pas du tout. C’est le seul moment où je suis tranquille. Comme je vous ai dit, les douleurs sont plus fortes le matin. Cela me fait comme des crampes et la gêne augmente quand j’essaie de tourner la tête.

Le docteur : Vous avez modifié quelque chose dans vos habitudes ces derniers temps ?

Marie-Hélène : En fait, j’ai changé de travail récemment. Je suis maintenant dans le commerce, ce qui m’oblige à faire pas mal de kilomètres en voiture. J’ai l’impression que cela n’arrange pas mon cou.

Le docteur : Mais vous avez une vie active par ailleurs, vous faites du sport, un peu d’ exercice physique ?

Marie-Hélène : Pas vraiment. J’ai arrêté la gym quand j’ai changé de boulot et je me sens trop fatiguée le week-end.

Le docteur : Pas d’autres symptômes inhabituels ? Pas de vertiges dans la journée, de mal de tête ?

Marie-Hélène : Non, mais j’ai davantage mal à droite et parfois la douleur s’étend un peu vers le haut de mon bras.

Le docteur : Je vais vous examiner.

La palpation de la nuque et des épaules montre une raideur plus prononcée à droite. La douleur est réveillée par le mouvement et Marie-Hélène a un peu plus de mal à tourner sa tête de ce côté-là.

Marie-Hélène : Ce matin, c’est pire que d’habitude. Pourtant là, je me suis déjà un peu dérouillée.

Le docteur : L’examen neurologique est normal. Je pense que vous souffrez d’un début d’ arthrose cervicale. L’arrêt de tout exercice physique le favorise. Les articulations ont besoin d’être sollicitées pour aller bien ! On va vérifier cela sur une radio, même s’il peut y avoir des signes d’arthrose à la radio et pas de douleur. Vous allez surtout prendre un antidouleur matin et soir, du paracétamol devrait suffire.

Marie-Hélène : Mais alors, je vais être obligée de prendre des médicaments tous les jours ?

Le docteur : Non, vous allez en prendre ces jours-ci, car vous faites sans doute une poussée. Quand elle sera passée, vous ferez des séances de kinésithérapie. Cela va finir d’apaiser… suite de l’article Docteur, j’ai mal au cou

88888

Plus dans la section

La santé avant tout!

Related Post