SANTE – Après remboursement de la sécurité sociale et d’une éventuelle complémentaire santé, le coût des audio-prothèses, fauteuils roulants, lits médicaux et autres implants a été d’un peu plus de 7 milliards en 2013 pour les patients…

Des prix importants et surtout variables, qui peuvent grever les finances des ménages. Selon une étude présentée ce jeudi par l’Observatoire citoyen des restes à charge en santé, certains dispositifs médicaux, dont les prothèses auditives ou les fauteuils roulants, sont un poids financier important pour les patients.

Lentilles de contact, prothèses de hanches, lits médicaux, implants, audio-prothèses ou bandelettes de test pour diabétiques: la liste des dispositifs médicaux est très variée, rappelle l’Observatoire créé par 60 millions de consommateurs, le CISS, collectif d’associations de patients, et Santéclair, filiale de plusieurs complémentaires santé.

Un même modèle vendu plus cher à un assuré mieux remboursé

Le coût de ces produits et les prestations qui leur sont liées ont représenté 13 milliards d’euros en 2013. Le reste à charge pour les patients, après remboursement de la sécurité sociale et de leur éventuelle complémentaire santé, a été d’un peu plus de 7 milliards.

Mais des inégalités existent, les appareils dédiés à l’apnée du sommeil étant par exemple pris en charge à 74% par l’assurance maladie, les audio-prothèses à hauteur de seulement 9% pour les plus de 20 ans, relève l’Observatoire qui dénonce par ailleurs des pratiques tarifaires «pour le moins choquantes». Pour des dispositifs médicaux ne disposant pas de prix limite de vente, «le même produit peut être vendu 4 fois plus cher» selon les endroits. Et «le même modèle d’audio-prothèse coûte 10 à 50 % plus cher lorsqu’il est vendu à un assuré de moins de 20 ans, mieux remboursé que lorsqu’il équipe un adulte de plus de 20 ans».

En moyenne 1.850 euros à charge du patient pour un fauteuil roulant

Pour (…) Lire la suite sur 20minutes.fr

88888

Plus dans la section

La santé avant tout!

Related Post