Prédire la vitesse de vieillissement ou encore la probabilité d’être atteint de maladies dans les prochaines années pourrait devenir possible grâce à un nouvel examen mis au point par les scientifiques du King’s College de Londres.

Si l’on en croit leurs travaux, publiés ce lundi dans la revue Genome Biology, les scientifiques britanniques ont réussi à mettre au point un test qui, en s’appuyant sur 150 marqueurs génétiques présents dans le sang, permet de déterminer l’âge biologique d’un individu. Un âge qui s’apparente à une « signature génétique » capable de déterminer la manière dont celui-ci vieillira, et indirectement les pathologies qu’il est susceptible de développer.

Suite : Des chercheurs développent un test sanguin pour connaître l’âge réel de son corps

88888

Plus dans la section

La santé avant tout!

Related Post