Grâce au laser Lasik, nombreux sont ceux qui se sont débarrassés de leurs lunettes et lentilles. Mais il ne s’agit pas pour autant d’une opération anodine.

Selon les estimations du syndicat national des ophtalmologistes, 30 % des Français sont myopes, 15 % astigmates, 10 % hypermétropes, sans compter les presbytes dont le nombre croît régulièrement avec le vieillissement de la population (ils devraient être 25 millions en 2020). Certes, toutes les personnes concernées ne souhaitent pas se débarrasser de leurs lunettes et lentilles de contact, mais plus de 200 000 personnes font ce choix chaque année. Et, en l’occurrence, le laser Lasik – pour Laser-Assisted In-Situ Keratomileusis – est de loin l’appareil le plus utilisé pour corriger les différents défauts de vision.

Cependant, ce choix n’est pas toujours vraiment fait en toute connaissance de cause. Avant l’intervention, il est indispensable que les patients lisent attentivement les informations quant aux bénéfices et aux risques de cette chirurgie particulière, réalisée au moyen d’un laser. Encore faut-il que le message qui leur est présenté soit clair et complet. La commission de prévention des risques liés à l’utilisation des catégories de produits de santé de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) vient justement d’approuver un document destiné au grand public. Il “détaille les informations principales sur les risques et effets indésirables potentiels qu’un candidat à cette chirurgie est susceptible de rechercher”. On peut notamment y lire que des complications liées au Lasik se produisent dans 20 % des opérations, allant de la sécheresse oculaire passagère (24 % des cas) à l’ectasie – ou déformation définitive – de la cornée (0,00014 %). De plus, 36 signalements d’incidents ont été rapportés par des fabricants de laser entre janvier 2011 et janvier 2013. 

Tout, sauf une opération anodine et de confort

Pour le Dr (…)

Lire la suite sur LePoint.fr

88888

Plus dans la section

La santé avant tout!

Related Post