Le secret d’une vie est un livre écris par Jeannine Lafond et publié exclusivement sur Planète Québec une fois par deux jours. Pour voir les premières pages du livre cliquez ici, vous trouverez les premières pages en bas de la liste.

PARTIE 26

On défait les boîtes car on doit vite tout ranger. Une place pour chacune des choses, pas trop d’objets inutiles car de toute façon, on n’a pas d’argent pour s’en payer et on n’a pas d’endroit pour les ranger. Très important de se débarrasser de tout ce qui a servi au déménagement afin de ne pas trop encombrer l’appartement. Ce sac de vêtements ira dans la chambre des enfants, celui-ci dans la chambre des parents.

— Pour la lingerie, on va prendre cette étagère, on la placera sur le mur près de la salle de bain. Si tu veux, on demandera à Henri s’il peut mettre deux portes devant, ça ne devrait pas être trop compliqué pour lui, dit Claudine à son mari.

— Sinon on mettra un rideau pour camoufler serviettes et draps et tous les autres morceaux qui ne sont pas très beaux.

— Que voulez-vous? On n’a pas d’argent pour les remplacer. Les vieux draps seront étendus sur les lits tant qu’ils pourront résister, on voit tout à travers, ils sont très usés mais les fibres de base sont solides et ça ne veut pas lâcher. Ça me tenterait parfois de leur donner un p’tit coup de mains ou si vous préférez un bon coup de ciseaux pour leur aider à changer de vocation. J’ai souvent pensé que ce serait une très bonne idée, il serait très utile comme chiffons la journée du ménage. Pour l’instant, on se contentera de ces vieux draps pour étendre sur les lits car nous n’avons pas l’argent nécessaire pour en acheter d’autres.

— On est quand même fier, on fait ce qu’on peut pour qu’à nos yeux ce soit joli. Il faut dire qu’on est facile à contenter. Assez rêvasser, prenons une grande respiration, ça nous aidera à relaxer. Il faut savoir se donner du temps et espérer qu’un jour on puisse sortir de cette misère. Vous ne pensez pas?

— Merci beaucoup, mon cher Henri d’Amour, tu portes bien ton nom, tu es un amour, tu nous as vraiment dépanné pis un jour, j’espère qu’on te remettra ça, dit Claudine.

— Si tu veux tout rapporter… boîtes, papiers et tout le reste pour mettre de côté, ça débarrasserait la place. Moi je le sais, que tu es le meilleur de mes beaux-frères et tu es ben généreux Ce soir tu peux venir nous mener les enfants, les lits sont montés, tout est prêt pour les recevoir.

Suite dans 2 jours

88888

Plus dans la section

Jeannine Lafond - Le secret d'une vie

Related Post