Le secret d’une vie est un livre écris par Jeannine Lafond et publié exclusivement sur Planète Québec une fois par deux jours. Pour voir les premières pages du livre cliquez ici, vous trouverez les premières pages en bas de la liste.

PARTIE 169

Henri écoutait cette histoire et il n’y croyait vraiment pas.

— C’est trop invraisemblable dit-il.

— Ma mère aurait pu avoir une aventure mais cet homme était déjà marié et il avait déjà un enfant. À ce moment papa croyait que sa femme portait son enfant mais plus tard la vie lui fit comprendre bien des choses. Peut-être que ma mère lui a dit avant de mourir. En tout cas, je ne suis sûr de rien mais à partir de maintenant, je veux savoir d’avouer Louis. Il y a certainement une personne de la famille qui le sait. Je vais visiter la sœur de mon père, celle que j’ai rencontrée lors des sépultures d’oncle Paul.

— Que contient cette enveloppe? Demande Henri.

— Je n’ai pas regardé, c’est sûrement une copie du testament qui affirme que j’ai bien hérité puis les papiers pour l’auto.

— Pour l’instant ce qui est important c’est que j’ai un chèque et que ce chèque va changer ma vie et celle des miens.

Nous voilà enfin arrivé.

— Tu peux monter avec moi. Ça va peut-être prendre deux hommes pour apprendre ça à Claudine.

— Non, merci. Ça vous fait plein de belles choses à vivre. Profitez-en bien. Tu ne restes pas loin, tu auras bien des occasions de m’en parler et Henri stationne devant sa maison et Louis monte rejoindre sa Claudine. Sais-tu il va falloir s’entendre pour aller chercher l’auto que j’ai hérité. Imagine-moi dans une auto presque neuve, je vais pouvoir faire le gros. Ça serais-tu possible d’aller passer devant chez Jacques, l’ex de Pauline et de lui montrer que maintenant je ne suis plus un tout nu. Tu sais, j’en serais incapable. Je ne pourrais pas lui faire ça.

Louis est très heureux d’aller annoncer la bonne nouvelle à Claudine. Ce sera la première fois de sa vie qu’il aura quelque chose de positif et de concret à offrir et il est heureux.

Claudine regarde son mari.

— Pis, qu’est-ce qui s’est passé? T’as l’air tout chaviré.

— As-tu une mauvaise nouvelle? Et Louis de raconter ce qu’il a vécu en présentant ce chèque qu’il a reçu. Claudine n’en revenait tout simplement pas.

— Que contient cette enveloppe? Demande Claudine.

— Je n’ai pas vraiment regardé, c’est sûrement les papiers qui confirment que j’ai hérité.

Et Louis d’ouvrir cette grande enveloppe brune et de regarder chacun des papiers. Papiers qui disent que j’ai bien hérité, papiers de l’auto dont je dois prendre possession puis une enveloppe plus petite sur laquelle est inscrit ‘’important”. Une lettre écrite à la main et qui dit.

— Ici Paul Boisvert, sain de corps et d’esprit avoue être le père naturel de Louis Boisvert. J’ai aimé tendrement ta mère Madeleine mais j’étais marié et j’avais déjà un fils que j’adorais. J’ai alors voulu protéger ma famille. J’ai toujours considéré Louis comme mon fils et je veux lui avouer que toujours j’ai voulu son bonheur. J’espère qu’il saura garder de moi un tendre souvenir

Signatures Paul Boisvert / père

Jacques Bordeleau/ notaire

************************

Suite dans 2 jours

88888

Plus dans la section

Jeannine Lafond - Le secret d'une vie

Related Post