Le secret d’une vie est un livre écris par Jeannine Lafond et publié exclusivement sur Planète Québec une fois par deux jours. Pour voir les premières pages du livre cliquez ici, vous trouverez les premières pages en bas de la liste.

PARTIE 124

Le petit chien, le seul qui a pu dernièrement faire sourire toute la maisonnée est parti tout penaud se terrer dans son panier.

— Qu’est-ce qu’on va faire? Supplie Claudine.

— Ben, je vais avoir l’assurance chômage pis je vais essayer de me trouver une autre job pas trop loin.

Claudine rage, elle crie, elle supplie son Louis.. Depuis qu’il n’y a plus personne dans le logement d’en bas, maman se permet de crier d’affronter son mari et parfois, elle est un peu méchante, elle lui crache son venin en plein visage. Elle n’y met aucune barrière et ce n’est pas très beau à voir. Ce n’est vraiment pas la Claudine qu’il a connue.

— Réveille-toi, secoue toi, tu as une femme et trois enfants à faire vivre.

— Je le sais, pas nécessaire de me le rappeler. Depuis le temps que tu te plains de ma job, tu devrais être bien contente que je doive m’en trouver une autre.

— Tu sais, si tu ne veux rien faire pour t’en sortir, c’est ton problème. Moi, je me cherche du travail et je m’engage à sortir mes enfants de ce trou à rats.

Louis a sursauté, il a très bien compris, il sort enfin de sa torpeur.

— Donne-moi un peu de temps, je te promets que ça va s’arranger. Tu ne peux laisser les enfants seuls pour aller travailler.

Et sa femme d’ajouter.

— Tu n’auras qu’à les garder.

Le lendemain Louis se rend au Bureau d’Assurance chômage mais aucun emploi lui convient. C’est beaucoup trop loin, il n’a pas les compétences ou encore c’est une job au salaire minimum. Au moins, j’aurai neuf mois d’assurance chômage, c’est mieux que rien.

Puis, le lendemain, Claudine lui sert son petit déjeuner et comme si de rien n’était le cher homme retrouve sa chaise, il va même ramasser le coussin qui est à côté pour faire en sorte d’être tout à fait confortable pour écouter ses nouvelles. Il jette un œil à l’extérieur, il regarde les enfants partir pour l’école et il prend ses aises, il s’étend avec son journal. Il semble installé pour la journée.

Suite dans 2 jours

88888

Plus dans la section

Jeannine Lafond - Le secret d'une vie

Related Post